Articles

Le Journal d'Alain Dumait » France » Le combat Villepin Sarkozy continue

Le combat Villepin Sarkozy continue

L’’initiative de l’association « Liberté Chérie », avec plusieurs autres dont certaines proches de l’UMP, avec le relais de « Contribuables Associés », des manifestations sur la voie publique ont été régulièrement organisées le dimanche après-midi à Paris, les 19 et 26 mars, 2 et 9 avril dernier, pour protester contre les blocages et les violences anti-CPE. Selon les organisateurs, le nombre de personnes présentes serait passé de quelque 500 la première fois à plus de 6 000.
Ce n’est pas rien. Et je ne peux méconnaître que, si tous les lecteurs des « 4 Vérités » n’étaient certainement pas présents, loin de là, beaucoup de ceux qui étaient là, à battre le pavé, avec ou sans pancarte, tenant banderoles ou non, étaient bels et bien des lecteurs de ce journal et souvent parmi les plus fidèles.

À différentes reprises, nous avons exprimé notre sympathie pour ces initiatives et cette forme spontanée d’activisme politique. Il y a quelques semaines, nous avons hébergé – évidemment gracieusement – un message de « Liberté Chérie » appelant à contribuer au succès de la « Fête de la liberté » le 23 juin prochain, au pavillon Baltard, à Nogent-sur-Marne. Pourtant, je suis obligé d’avouer ma réticence à l’égard de ce type d’action, et je tiens ici à m’en expliquer.

Bien sûr qu’il est bon de ne pas laisser le monopole de l’occupation de la voie publique aux cortèges syndicaux, entraînés par des braillards professionnels, manipulés par des gauchistes post-marxistes. Mais reconnaissons que sur ce terrain de l’agitation et surtout celui des reprises médiatiques, les socialo-trotskistes ont plusieurs longueurs d’avance. Soyons clairs : accepter de se placer sur ce terrain, avec, à la fin, décompte des forces respectives, c’est la certitude d’être toujours minoritaire, et souvent, même, ridicule.

Je sais bien qu’on cite toujours, à ce moment-là, en exemple, la fameuse manifestation du 30 mai 1968 où, à l’appel d’un certain nombre de personnalités gaullistes, la majorité silencieuse se retrouva forte de plus d’un million de manifestants pour descendre les Champs-Élysées. Mais, outre le caractère très spécifique de cette période, disons que c’est l’exception qui confirme la règle…

La droite, surtout si on veut bien y inclure la partie diabolisée de celle-ci, donc jusqu’au Front National, est dans ce pays, largement majoritaire en voix. L’évolution économique et sociologique, ainsi que l’écroulement des modèles socialistes concurrents des systèmes s’appuyant sur la liberté d’entreprendre et de penser, ne peuvent que renforcer cette évolution. À la seule condition de rester ferme sur les principes qui distinguent la droite de la gauche, qui permettent d’opposer liberté et servitude.

Dans un clivage droite-gauche clair et net, si la première sait se retrouver, sans exclusive, elle a toutes les chances de l’emporter sur la seconde. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle celle-ci tient tant à réaffirmer en toute occasion la légitimité du droit de manifester, qui serait le fondement légal du pouvoir révolutionnaire de la rue.

Je crois que l’intérêt électoral de la droite est de s’en tenir strictement à la loi des urnes. Si la droite est majoritaire, qu’elle gouverne et qu’elle applique sans détour et sans délai son programme ! Et même la gauche ne pourra l’en empêcher. À la seule condition que la droite sache montrer d’emblée sa détermination. Quand la droite manifeste dans la rue, je crains qu’elle contribue à légitimer toutes les manifestations de rue. Et, dans 99 % des cas, celles-ci sont au bénéfice de la gauche.
En filigrane dans les manifestations anti-blocage de ces derniers dimanches, il y avait aussi une sympathie certaine pour Dominique de Villepin, pour son cran, sa résistance. Or, tout en le désavouant, le Président de la République s’est efforcé de le conforter dans son rôle de futur candidat à l’élection présidentielle de 2007. Toujours pour faire échec, s’il le peut, à Nicolas Sarkozy qui, pourtant, j’en suis à peu près sûr, avait plutôt les faveurs personnelles de ces mêmes manifestants anti-blocages…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : France · Tags:

Laissez une réponse