Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourjuin 2007

Nouveau César, Sarkozy doit tout aux médias

texte de Jean-Yves  Le Gallou ) Apparemment, le 17 juin au soir, malgré un net retour du balancier vers la gauche, Nicolas Sarkozy et l’UMP ont encore toutes les cartes en mains : ils sont puissants et leurs adversaires sont désarticulés ou disloqués. Mais il leur faudra satisfaire les attentes de leurs électeurs, qui sont immenses et ambiguës, car, si le nouveau président a été élu sur la « rupture », de quelle rupture s’agit-il ? D’une rupture avec le système politiquement et syndicalement correct dominant ? Ou d’une rupture avec ce qui reste de France traditionnelle pour l’amener au modèle marchand et multiculturel anglo-saxon ? Les risques de déception sont d’autant plus élevés que les marges de manœuvre sont étroites : – Au plan financier, il est difficile d’accroître encore un déficit budgétaire annuel … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Nicolas Sarkozy a beaucoup parlé de rupture

L’histoire politique récente de la France n’indique pas que celle-ci est mieux gouvernée quand l’exécutif dispose au Parlement d’une majorité pléthorique, avec une opposition réduite à sa plus simple expression, au contraire. Ni la législature 1968-1973, ni celle qui siégea entre 1993 et 1997, n’a brillé par ses résultats. Quant à la majorité absolue qui entra au Palais Bourbon en 1981, elle mit, certes, en œuvre les promesses du candidat François Mitterrand, mais ce fut, largement, pour le malheur de notre pays. Car s’il faut une majorité à un gouvernement, encore faut-il que celui-ci, avec celle-là, s’engage résolument dans la bonne direction. En 1995, Jacques Chirac et son Premier ministre Alain Juppé disposent d’une majorité confortable. Ils prennent d’emblée les mauvaises décisions, notamment en décidant d’augmenter massivement les impôts (deux points … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Avec nous, entretenez le débat à droite

Nicolas Sarkozy connaît personnellement à peu près tous les patrons de presse, tous les directeurs de journaux, de radios et de télévisions. Il est capable d’appeler par leur nom, voire leur prénom, la quasi-totalité des journalistes politiques. Il fait la bise à toutes nos consœurs… On pouvait en dire autant, à peu près, de tous ses prédécesseurs, y compris du Général de Gaulle qui ne manquait pas, au moins une fois par an, de recevoir, un par un, les patrons de la presse quotidienne de province. Notre nouveau chef de l’État y ajoute son style personnel, encore plus démonstratif que celui de Jacques Chirac. En outre, il est de la même génération qu’Arnaud Lagardère ou Martin Bouygues… Il ne faut pas confondre patrons de presse et rédactions. Aussi bien Robert Hersant que Jimmy … Lire tout l'article »

Classé dans : France