Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourjanvier 2009

Les syndicats, responsables de la situation qu’ils dénoncent !

Les syndicats, responsables de la situation qu’ils dénoncent !

La « grande grève » de ce 29 janvier 2009 est placée sous le signe d’un slogan de la CGT : « La crise c’est eux, la solution c’est nous !… ». Cette journée, en préparation depuis deux mois environ, a fait l’objet de plusieurs communiqués intersyndicaux dont l’un commençait ainsi : «Alors qu’ils n’en sont en rien responsables, les salariés, demandeurs d’emploi et retraités, sont les premières victimes de cette crise. Elle menace l’avenir des jeunes, met à mal la cohésion sociale … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Henri Guaino, commissaire Général au Plan de … faillite !

Henri Guaino, commissaire Général au Plan de … faillite !

Le vendredi 23 janvier « le Figaro » donnait la parole à l’ancien Premier Ministre espagnol José Maria Aznar* et le lendemain au conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. Nous avons ainsi, apparemment – dans ce journal de droite écrit par des journalistes de gauche – deux points de vue différents sur la crise et son traitement. L’un « libéral » et l’autre « dirigiste ». Bien sûr, je préfère celui qui dit : « pour sortir de la crise il faut … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Keynes ou Washington, la banqueroute ou l’épargne : il faut choisir !

La fièvre obamaniaque étant un peu retombée, il convient de remarquer qu’elle a laissé de marbre les marchés financiers, qui ont réagi – comme il fallait si attendre – à toutes les promesses mirobolantes du nouveau président : par un nouveau mouvement général de baisse, traduisant la défiance croissante des opérateurs à l’égard des plans de relance des pouvoirs publics, quelles qu’en soient les grandes finesses et les subtiles modalités. Tout se passe comme s’il y avait d’un côté les hommes de l’Etat, soutenus par des économistes stipendiés (car ils vivent tous de l’argent public) et des médias serviles (des journalistes de gauche, donc keynésiens à 90 %), qui se livrent à une surenchère de promesses et de dépenses (26 milliards d’€ pour Nicolas, 50 pour Martine et 850 milliards de … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Après la crise financière et la crise économique : demain la crise monétaire ?

Après la crise financière et la crise économique : demain la crise monétaire ?

La seule façon « d’aider » les entreprises à passer le cap de la crise, ou « d’inciter » les ménages à consommer davantage, est de baisser les impôts et les taxes, ce qui redonne immédiatement du pouvoir d’achat aux uns et des marges de manœuvre aux autres. Alors que les aides « ciblées » sont par définition inégales et injustes. Une telle baisse des prélèvements publics peut être d’autant plus importante que la situation financière de l’Etat considéré est solide, … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Monde

Plans de relance. Les voleurs s’en occupent !

1) La crise a été provoquée par la mauvaise gestion des hommes de l’Etat. Cf nos éditos précédents. (Mais y-a-t-il, dans l’histoire contemporaine au moins, des exemples convaincants de bonne gestion de ces hommes-là ?). Ils en sont entièrement responsables, soit comme acteurs (de la politique monétaire, du logement social…), soit comme contrôleurs (du système financiers, des organismes faisant appel à l’épargne publique…). Y compris pour les scandales Kerdrel ou Madoff… 2) Les pertes consécutives à cette catastrophe sont réelles et non pas virtuelles. Demandez donc aux actionnaires de Fortis et de toutes les sociétés cotées en bourse ! Elles s’analysent comme une destruction d’actifs, qui se répercute à l’ensemble des épargnants, ou presque, puis à l’ensemble de la production, puis à l’ensemble de l’économie… 3) La réaction normale, et saine, quand l’épargne est … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Monde

Plans de relance. Nouveau consensus de la pensée unique.

Plans de relance. Nouveau consensus de la pensée unique.

Cette semaine, comme l’Allemagne vient d’annoncer un nouveau « plan de relance », comme le Président élu Obama met la dernière main au sien, la classe parlante française, en tête de laquelle les prétendus journalistes « économiques », se demande s’il ne conviendrait pas d’augmenter les doses du plan français… Même Nicolas Sarkozy en rajoute une couche, pour les banques. Le constat est facile à faire : à ce jour aucun plan de relance ne semble avoir convaincu ni les marchés … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Le mot en question : la relance, oui, mais laquelle ?

Quand la croissance économique est en berne, et, de ce fait, les perspectives de chômage en forte hausse, au point de faire craindre des émeutes sociales, comme c’est le cas en ce mois de janvier 2009, que peuvent donc faire les pouvoirs publics ? Nous ne sommes plus dans les années 30. Les Etats étaient beaucoup moins endettés que maintenant. Ils avaient la maîtrise directe de leurs monnaies. La mondialisation des marchés –et leurs interconnexions – n’était pas ce qu’elle est devenue… Et si, en 2008, tout a commencé comme en 1929, par une crise bancaire, générée par une bulle des encours des crédits, c’était dans un contexte de surproduction industrielle généralisée, alors que nous serions plutôt, en 2009, dans une situation de surconsommation. Bref, s’il faut apprendre du passé, … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Monde

La question du jour : le capitalisme est-il cruel ?

Les libéraux désapprouvent toute aide publique – sous forme de participation, de subvention ou de prêts bonifiés – à quelque entreprise que ce soit. Ils ont désapprouvé le sauvetage des banques aux Etats-Unis , puis en Europe. Ils ont refusé, au Congrès américain, de voter le plan Paulson, première et deuxième version, ils ne sont pas d’accord avec les prêts qui commencent à arroser l’industrie automobile. En France, ce point de vue paraît radical, et même incongru. Mais aux Etats-Unis, dans l’opinion, il fait jeu égal avec le point de vue opposé et dirigiste (cf http://www.cato-at-liberty.org/). Il peut paraître cruel : si l’on ne fait rien pour sauver ici l’ex-Régie Renault, le groupe privé Peugeot, là-bas GM, Ford et Chrysler, comme hier les banques (y compris les plus grandes, les plus … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Monde

Sauver les entreprises. Sans l’argent des contribuables !

Nous serions, ce jour (samedi 3 janvier au matin) quelques 6 750 830 175 habitants sur notre pauvre petite planète (source : <wwww.populationmondiale.com>). C’est beaucoup. Et tous, ou presque, sommes concernés par cette crise économique, sans doute la plus forte jamais enregistrée sur l’échelle de Richter des économistes, depuis que ceux-ci observent les taux de croissance et les produits intérieurs bruts. Nombreux sont ceux que l’angoisse étreint, pour eux ou leurs enfants, parce qu’ils devinent qu’au cours des prochaines semaines le chômage va faire des ravages, les dépôts de bilan se multiplier, avec leurs inévitables cortèges de détresses… Après la crise financière et économique, la crise sociale est aux aguets, avec ses risques de violences… Les politiciens aussi ont peur. Que peuvent-ils faire ? Que doivent-ils faire (ou ne pas faire) ? On est tout d’abord en droit … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Monde