Articles

Le Journal d'Alain Dumait » En librairie/au cinéma, France » Planète bleue en péril vert

Planète bleue en péril vert

IMG_0150Mardi dernier, 2 juin, le président en exercice de l’Union Européenne était venu à Paris présenter la traduction française de son livre : « Planète bleue en péril vert »

Je laisse le préfacier Jacques Garello résumer l’ouvrage.

– « le président Klaus pose le problème en termes de science de l’homme et non pas de sciences physiques. Au fond, il faut relativiser le réchauffement. C’est peu de choses, c’est un petit accident. Il y en a déjà eu dans le passé et un degré en un siècle, ce n’est rien du tout. Il y a déjà eu des plus fortes variations, cela n’a rien à voir avec l’actualité humaine et avec le CO2. Il ne s’agit donc pas d’un débat technique sur les sciences physiques. C’est plutôt un débat sur la liberté. C’est cette prétention d’une minorité de gens d’apeurer la totalité de la population et ces gens-là n’admettent pas la contradiction.

Pour le président Klaus, cela évoque cette espèce de pensée unique, de carcan intellectuel comme au temps du communisme. Et comme il le dit, ce qui est en danger, ce n’est pas la planète, c’est la liberté. »

Pour se procurer l’ouvrage : http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/vaclav-klaus/planete-bleue-en-peril-vert-qu-est-ce-qui-est-en-danger-aujourd-hui-le-climat-ou,23986599.aspxplanete_bleue_en_peril_vert

Voir aussi sur YouTube :

La grande fraude du réchauffement climatique : http://www.youtube.com/watch?v=GH9GoTX1DDk

et

Réchauffement climatique = Mensonge ! :

http://www.youtube.com/watch?v=ODqB78k84Gc

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : En librairie/au cinéma, France · Tags:

Une réponse pour "Planète bleue en péril vert"

  1. MICHALET dit :

    Je suis totalement d’accord avec Vaclav Klaus. Chaque fois qu’une personne, ou un groupe ou une nation était accusé de réchauffer la planète, je l’ai rassuré par mes connaissances scientifiques. Le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre, pour la simple raison qu’il est particulièrement transparent dans la bande de longueur d’onde de 2 à 18 microns, correspondant au maximum du rayonnement de la Terre.
    Rappel de la formule de Planck : Un corps à la température absolue T°K, a son rayonnement maximum pour la longueur d’onde en microns, de 3 000 divisé par T. Cela donne 10 microns pour la Terre à 300°K (Et 0,55 micron pour le soleil à 5 500 °K) .
    Vous pouvez trouver la courbe de transmission du CO2 sur le site :http://gershwin.ens.fr/vdaniel/Enseignement/Cours-Rayonnement/partie2/images/CO2.gif
    En résumé le CO2 n’empêche pas le refroidissement de la Terre, ce qui est évidemment pas le cas de la vapeur d’eau, donc des nuages et même de l’oxygène (Visible sur le site de l’Université de Montréal – Canada): http://www.geog.umontreal.ca/donnees/geo2122/Cours%2006/Cours-6_2007.ppt.ppt).
    Par ciel clair au sud de la France et couvert au nord, les nuits sont plus froides au sud, pourtant la teneur en CO2 est le même
    L’effet de serre, en agriculture, provient du fait que le verre ou le plastique sont opaques au rayonnement de la terre vers 10 microns. L’énergie ne peut donc pas ressortir de la serre par rayonnement.
    (Je peux envoyer les courbes en pièces jointes et les références de mon dossier complet montrant mes compétences).
    Bien amicalement
    R. Michalet

Laissez une réponse