Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourmars 2010

Désinformation par occultation de la réalité : la victoire de la droite de Berlusconi aux régionales en Italie.

Jusque dimanche dernier, les médias français nous ont seriné que Berlusconi risquait un grave revers électoral à l’occasion des élections régionales des 28 et 29 mars 2010 !… Il allait être victime de son impopularité, de la crise économique, des dissensions  internes à sa majorité, des scandales le concernant, de l’hostilité des médias… Et l’on a vu, exactement le contraire !… La majorité du président du Conseil italien emporte 4 nouvelles régions sur les 13 qui étaient soumises à renouvellement. Sept restent détenues par la gauche. Si bien que le lundi 29 mars, les médias français, qui s’étaient déchaînés contre Berlusconi, n’avaient plus rien à dire. France Inter avait d’autres sujets à traiter. Et, sur RTL, il fallut attendre mardi matin et l’édito du soldat Zemmour, pour savoir que quelque chose d’important et d’inattendu s’était … Lire tout l'article »

Classé dans : France

L’UMP doit arrêter son déni de l’existence du Front National !

L’UMP doit arrêter son déni de l’existence du Front National !

Au sein de l’UMP de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer le principe même du parti unique de la droite. Et, depuis plusieurs mois, des anciens centristes ralliés à l’UMP, mais issus de l’UDF, comme Jean Arthuis ou Pierre Méhaignerie, s’efforcent de reconstituer une force politique alternative à l’UMP, au sein de la majorité présidentielle. La lourde défaite du parti majoritaire aux élections régionales des 14 et 21 mars 2010 devrait favoriser cette entreprise. Elle a … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

La majorité parlementaire : dernier carré du gouvernement

Le programme du Premier ministre, rappelé au soir du 2ème tour des élections régionales, le 21 mars 2010 – à savoir : «renforcer la compétitivité», «financer les retraites», «réduire les déficits» – est excellent. En termes concrets cela veut dire : réduire les charges qui pèsent sur les entreprises, allonger la durée du travail et augmenter les années de cotisation ouvrant le droit à une retraite pleine (en réduisant les inégalités entre les secteurs public et privé), diminuer les dépenses de l’Etat et des collectivités locales. Les réformes qu’impliquent ces objectifs et ces politiques seront évidemment encore moins bien acceptées par l’opposition désormais triomphante après le 21 mars qu’elles ne l’étaient avant… Le gouvernement serait bien inspiré de ne pas trop compter non plus sur les syndicats comme sur les médias pour lui … Lire tout l'article »

Classé dans : France

De la crise grecque à la crise systémique globale

Sans l’euro, la monnaie de l’Allemagne vaudrait plus cher, la balance des paiement de ce pays se rééquilibrerait et les Allemands seraient encore plus riches. A l’inverse, sans l’euro, la monnaie de la Grèce aurait du être dévaluée, et les Grecs en eussent été appauvris. D’ors et déjà, via l’euro, les Allemands payent pour la Grèce. Et aussi pour tous les pays en déficits, France comprise. Les Allemands souhaitent bien sûr payer le moins possible pour l’euro. Tandis que les Grecs prétendent en profiter le plus possible. Veux-ci disent, par la bouche de leur Premier ministre : «nous ne vous demandons pas d’argent, mais seulement de garantir nos emprunts sur le marché international des capitaux afin que nous ayons accès à des prêts assortis de taux d’intérêt qui ne soient pas supérieurs à 5%» Mais … Lire tout l'article »

Classé dans : Monde

1er tour des régionales : les raisons d’un vote sanction.

Les résultats du deuxième tour des élections régionales, dimanche prochain, permettront d’actualiser le rapport droite/gauche, qui lui même détermine l’équilibre politique général du pays. On sait qu’au deuxième tour de toute élection à deux tours, l’ensemble de la gauche se rassemble, soit au terme d’accords entre appareils, soit par de simples réflexes des électeurs à la base. Mais à droite, les choses sont différentes. Le Front national demeure plus que jamais diabolisé et les centristes du MODEM semblent avoir rompu définitivement les amarres avec l’UMP. Si bien que celle-ci ne peut compter que sur un sursaut des abstentionnistes pour améliorer le 21 mars son score du 14 (http://elections.interieur.gouv.fr/FE.html). Compte tenu du faible enjeu politique relatif que constitue cette consultation, il est peut probable que les lignes bougent beaucoup. Dans ces conditions la gauche rassemblée … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Europe : le grand mensonge.

En 1992, à la demande de la France, notamment, furent introduits dans le traité européen des critères dits «de Maastricht» fixant des limites impératives aux déficits publics des pays membres de l’euro. Puis il y eu le traité de l’euro. Avec des règles constitutionnelles concernant la responsabilité des Etats- membres. Aucun pays ne devait dépasser 3% de déficit public par rapport à son PIB. Et 70% pour son endettement. L’article 104 B du traité de Maastricht précisait : « La Communauté ne répond pas des engagements d’un État membre (…), ni ne les prend à sa charge. Un État membre ne répond pas des engagements d’un autre État membre (…), ni ne les prend à sa charge ». L’euro obligeait donc les pays membres à être vertueux et faisait interdiction aux autres de porter secours à … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Une politique de rigueur est nécessaire !

Nicolas Sarkozy a raison de dire qu’il ne faut pas et qu’il ne veut pas augmenter les impôts. Qu’il ne le fasse pas est une autre histoire…. Car ne serait crédible qu’à la condition d’assumer une nécessaire rigueur. Aussi longtemps qu’il refusera d’assumer cette dernière, sa promesse ne ne pas augmenter les impôts ne sera pas crédible. Elle ne l’est pas. Et c’est dommage… Une politique de rigueur consisterait en premier lieu à geler toute embauche de nouveaux fonctionnaires et toute augmentation de leur pouvoir d’achat. Par exemple. Quand les emplois du secteur privé diminuent, quand la masse salariale du privé baisse, quand le niveau des salaires réels dans les entreprises indépendantes est en recul, ce ne serait que justice. Nicolas Sarkozy dit qu’il s’y refuse. S’il voulait bien admettre que les déficits qui se creusent … Lire tout l'article »

Classé dans : budget de l'Etat, France

Réflexions sur la «crise économique de 2008».

De même que la «crise de 29» est réputée avoir commencé le jeudi 24 octobre («jeudi noir»), de même, on dira sans doute, dans les livres d’histoire, que la présente crise a commencé le lundi 15 septembre 2008, avec la déconfiture de la banque d’investissement internationale, basée à New York, Lehman Brothers. Sur les causes de cette crise, comme sur celles de la précédente, les économistes débattront à n’en plus finir. Comme ils se disputeront sur les remèdes qu’il fallait ou ne fallait pas mettre en oeuvre pour la vaincre. Mais cela ne veut pas dire que certains n’auront pas raison, et d’autres tort. Tout comme certains intellectuels avaient raison, au siècle dernier, d’annoncer l’inéluctable effondrement du communisme… Le 15 septembre 2008, donc, la banque Lehman Brothers, faute de trouver de l’argent à … Lire tout l'article »

Classé dans : budget de l'Etat, France, Monde