Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, France » Pourquoi Sarkozy nous a déçus.

Pourquoi Sarkozy nous a déçus.

Les électeurs de Sarkozy sont aujourd’hui déçus, dans leur immense majorité. Pourquoi ?

Ses portes-paroles nous expliquent qu’il a, peu ou prou, tenu ses promesses de réformes. En ajoutant même celle du financement des régimes des retraites, qui n’avait pas été annoncée…

Certes, la croissance et l’emploi ne seront pas au rendez-vous de 2012. Et l’on sait que notre président raffolait des «subprimes». Mais de là à le rendre responsable de la crise économique mondiale, il y a un pas, que même ses adversaires les plus résolus ne franchissent pas…

Chacun peut avoir son avis sur la raison principale du désamour entre le chef de l’Etat et ses électeurs de 2007.

Certains disent : «c’est  le boomerang du bling bling» !…Ou bien : «c’est la conséquence de l’ouverture à gauche»… «C’est parce qu’il n’a pas traité le problème de l’immigration»… «Ni celui de la sécurité…»

A mon avis, le plus grave est ailleurs.

C’est de n’avoir pas su, et même sans doute pas voulu, faire sauter les verrous qui permettent à quelques centaines ou milliers de nervis de bloquer le pays !

40 grutiers à Marseille, 250 contrôleurs aériens, 3 000 conducteurs de poids lourds et 10 000 enseignants peuvent à eux seuls bloquer la France et empêcher plusieurs dizaines de millions de personnes de travailler normalement et même d’aller et de venir ! Nous sommes tous des otages potentiels.

C’est inadmissible, et nous sommes le seul pays au monde où cela est possible.

Or, plutôt que de se polariser sur cette question, au tout début de son mandat, le nouveau président de la République, élu par une majorité de droite, préféra déjeuner et faire des câlins aux chefs des preneurs d’otages, les Thibault, Chérèque et consorts !…

Le déjeuner n’est jamais gratuit. Mais ceux-là ont vraiment coûté très cher aux Français !….

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : A la une, France · Tags:

4 réponses pour "Pourquoi Sarkozy nous a déçus."

  1. LOmiG dit :

    IL faut ajouter à cela les milliers de petites frappes qui rendent tous ces évènements plus violents que ce qu’ils ne sont. Et que Sarkozy n’a toujours pas su (pas voulu ?) mettre à l’écart : pour cela il faudrait accepter de construire des prisons.

  2. Jacques Peter dit :

    Plus grave encore, Sarkozy n’avait et n’a toujours aucune vision de la direction qu’il doit donner à son action. Ne sachant où il veut aller, il ne voit pas les obstacles qui peuvent empêcher d’avancer.

  3. Henri DESPLANCHES dit :

    J’ai voté SARKOZY au 2° tour, comme beaucoup de Français. Dois-je enfin le regretter ? Pas vraiment, car on peut se demander ce qu’aurait fait sa rivale devant le tsunami venu des Amériques …Notre Président est un homme irritant à plus d’un titre mais il s’est trouvé devant une situation tout à fait nouvelle qui a paralysé ses intentions de campagne. Car nous assistons à un véritable et profond changement de toute la société à l’échelle mondiale et tout doit être « refondé » malgré les pesanteurs gigantesques des sociétés nationales. Tout est remis en jeu et pas sur le seul plan économique: L’esprit des nations, leur âme même est en cours d’évolutions profondes avec des décalages psychologiques, moraux, religieux qui provoquent d’invraisemblables tohus-bohus . La crise est mondiale et sur tous les plans . Qui, en France peut y faire face ?

  4. mdn dit :

    …..un peu de tenue !!!!entre une folle et un vaniteux la répugneblique vaut mieux

Laissez une réponse