Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, France, Monde » « Tous contribuables » ! (un Tea Party à la française)

« Tous contribuables » ! (un Tea Party à la française)

Le Tea Party – qui, contrairement à ce que son nom semble indiquer n’est pas un parti politique, mais une simple réunion/réception, comme dans l’expression «surprise partie» ou «garden party» … – phénomène politique populaire anti-Obama, apparu il y a un peu plus d’un an aux Etats-Unis, fait donc son entrée au Congrès américain à l’occasion de ces élections du 2 novembre 2010.

Contrairement à ce qui se dit içi, le Tea Party n’est pas exactement un rameau du vieux parti républicain, même si les candidats se réclamant du Tea Party sont en effet républicains dans leur immense majorité. Mais il y avait aussi, par ci-par là, des candidats démocrates qui se réclamaient aussi du Tea Party. Car les racines de ce mouvement plongent plutôt dans le populisme qu’elles ne renvoient au clivage droite-gauche.

Aux Etats-Unis, ce mouvement (anti-tax, anti-Washington, anti-establishment), s’inscrit si bien dans l’histoire des idées américaines, que les commentateurs – pourtant démocrates pro-Obama dans leur immense majorité – en parlent avec un certaine sérénité. Ils sont pour (rarement), ils sont contre (le plus souvent), mais un tel courant de l’opinion, historiquement légitime, mérite au moins une certaine considération.

C’est tout le contraire de ce coté-ci de l’Atlantique. Le Tea Party semble donner des boutons à nos journalistes politiques. Ils n’ont pas de mots assez durs pour dénigrer et tenter d’ostraciser ce mouvement, auquel ils attachent, comme des grelots, des caractéristiques qu’il n’a pas, avec des étiquettes comme «racisme», «bellicisme», «machisme»…

En vérité, le Tea Party est simplement le mouvement du retour au bon sens, d’abord en économie (réduction des dépenses publiques, équilibre des budgets) et, au delà, s’agissant des choix de société (supériorité de l’initiative privée sur l’intervention publique, primat de la famille par rapport à toute autre communauté)…

Ces mêmes commentateurs français se rassurent en disant qu’il s’agit-là d’un mouvement typiquement et spécifiquement américain, non transposable en Europe et en France en particulier.

Désolé pour eux : ils ont tort et ils se trompent !

En France, l’équivalent du Tea Party existe bel et bien.

Il a été constitué en association il y a déja 20 ans.

Il a un journal «Le Cri du Contribuable».

Son programme est simple : «trop de dépenses publiques, c’est trop d’impots ! »

Il compte quelque 200 000 adhérents et sympathisants déclarés.

Il s’appelle «Contribuables Associés»

Il a un porte-parole et un visage : celui de Benoite Taffin (photo).

Un président : Alain Mathieu.

Un fondateur : votre serviteur.

Ce n’est pas un parti politique. Mais il propose à tous les candidats aux élections de 2012, de droite comme de gauche, aussi bien pour la présidentielle que pour les législatives, de se référer à son programme…

Quels qu’ils soient, d’où qu’ils viennent, nous serons ravis de leur apporter notre modeste – mais peut-être décisif – patronage…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : A la une, France, Monde · Tags:

2 réponses pour "« Tous contribuables » ! (un Tea Party à la française)"

  1. Libéral dit :

    Cela ne suffit pas, il faut proposer des investitures pour des candidats à toutes les élections. Ce sera le seul moyen d’inverser la tendance et de peser sur l’échiquier politique. Quand on croule sous la dette et les impôts, il faut constituer une alternative politique, c’est ce que fait le « Tea Party ».

  2. […] Dumait, a blogger and leader of the taxpayers revolt says on his Le Journal d’Alain Dumait: the US Tea Party phenomenon is clearly anti-tax, anti-Washington, and anti-establishment while on […]

Laissez une réponse