Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, France » A propos de la campagne lancée par Eric Cantona. A la recherche d’un placement-or.

A propos de la campagne lancée par Eric Cantona. A la recherche d’un placement-or.

L’action lancée par le footballeur-acteur Eric Cantona, incitant les épargnants à retirer leur argent aux guichets des banques le mardi 7 décembre 2010, a un double mérite :

  • elle montre que chacun, à sa place, peut jouer un rôle actif et qu’il n’y a aucune raison d’être  individuellement passif face à la situation financière résultant des fautes de quelques dirigeants politiques et financiers.
  • Elle souligne que les dépôts bancaires ne sont que très médiocrement garantis. Pour la raison qu’ils servent, pour l’essentiel, à faire des crédits à d’autres agents économiques. Votre argent en effet «travaille», avec le risque de disparaître, au moins partiellement…

Ainsi Eric nous fait toucher du doigt que nous vivons dans un système de monnaie de papier, qui n’est pas loin de la fausse monnaie.

Les banques doivent s’attendre à d’autres revendications. Et en premier lieu que l’épargne qu’on leur confie garde sa valeur en pouvoir d’achat.

Mais comment feraient-elles pour satisfaire une telle exigence, pourtant légitime, dans un système où les banques centrales impriment autant de monnaie qu’elles le veulent ? Elles ne le pourraient que par référence à une valeur non manipulable par les hommes publics, qui ne pourrait être que celle de l’or.

Parce que l’or, tout démonétisé qu’il soit, garde cette qualité de référence unanimement acceptée.

Depuis un an je m’amuse à poser autour de moi la question suivante :

  • « supposez que quelqu’un vous doive 10 000€, préféreriez-vous qu’il vous rembourse en euros ? en dollars ? en or ? « .

La réponse est toujours la même (100% des réponses) : «en or, bien sur !»

Donc l’or est toujours, bel et bien, la référence monétaire implicite. On dira par exemple qu’une monnaie s’est «dévalorisée», par rapport au cours de l’or. Le dollar, sur ce critère, a ainsi perdu 97% de sa valeur depuis un siècle…

Or, en France – comme aussi presque partout dans le monde – le placement de tout ou partie de son épargne en or est largement découragé par une fiscalité spécifique confiscatoire (8% de taxe à la vente).

Plutôt que de retirer mon argent de la banque, je préférerais avoir le droit de le changer en or, sans plus de taxes que si je l’avais laissé en euros. M’en empêcher est une atteinte à mes droits individuels fondamentaux.

J’imagine le succès qu’aurait une banque française qui proposerait  que les dépôts de ses clients puissent être remboursés, au choix, en euros, en dollars ou en or. Sans plus de taxes dans un cas que dans l’autre.

Je crois qu’elle raflerait toute la mise de l’épargne française. Une manne qui représente chaque année quelque 300 milliards d’euros…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : A la une, France · Tags:

3 réponses pour "A propos de la campagne lancée par Eric Cantona. A la recherche d’un placement-or."

  1. j.destagnol dit :

    pas d’accord!!!
    EXEMPLE : un pret de 10000 euros le 06.12.2009 m’aurait permis d’acheter, à cette date
    0KG400 d’or (au cours de 24840/kg du 06.12;09)

    si ce pret m’est remboursé le 06.12.2010 en or, je recevrai (au cours du 06.12.2010
    soit 34750/kg) 0kg290

    J’aurais donc perdu, en poids d’or 27.50%
    Pendant la meme période l’euro n’a perdu face au dollar que 10.20%

  2. André dit :

    Encore aurait-il fallu que Monsieur Cantona ait un peu de jugeote. D’ailleurs, il n’a même pas mis sa menace à exécution. Que ne ferait-on pas pour faire parler de soi ?

  3. André dit :

    Pour ce qui est de retirer tous ces comptes au guichet, on a bien vu ce que çà a donné… Rien. Même Cantonna ne l’a pas fait. Maintenant imaginons que nous retirions de l’or. Il faudra bien sur prévenir la banque plus tôt. En suite, on va faire quoi de cet or ? Certains diront : en Suisse (bon mais il faut vivre pendant ce temps là). Par ailleurs, l’or ce n’est pas mal, mais sur un siècle, çà ne rapporte rien. Il est utile surtout lors de crises. Plus haut « j.destagnol » vous en explique son mécanisme.

    Bref, je pense que cette campagne est à ranger au niveau des yakas.

Laissez une réponse