Articles

Le Journal d'Alain Dumait » En librairie/au cinéma, France » Etat juif et Occident chrétien, même combat !

Etat juif et Occident chrétien, même combat !

Voici sans doute le plus personnel et le plus radical des ouvrages que, depuis un peu plus de dix ans, nous propose Gilles-William Goldnadel (G-W G).

L’auteur, qui a aujourd’hui 57 ans, n’est pas seulement un avocat pénaliste brillant, spécialiste des affaires très complexes (Sentier I et II, Angolagate…), c’est aussi, tout à la fois, un homme de droite, qui s’assume comme tel, et un défenseur chatouilleux d’Israël, engagé (apparemment) dans un combat pour le contrôle du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), lobby des lobbies, à partir du frêle esquif du Comité France-Israël, qu’il préside depuis plusieurs années. (Il y a succédé à François Léotard)

Autant dire qu’il connaît bien la classe médiatique et le politiquement correct.

C’est donc en fin connaisseur du milieu et de l’establishment qu’il établit ce constat à la fois évident et désespérant, parfaitement résumé par le bandeau du livre : on est passé «du racisme blanc au racisme anti-blanc».

G-W G, contrairement à d’autres militants juifs, n’est pas hostile à ce qu’on continue d’explorer l’histoire de la Shoah. Il n’empêche qu’il s’agit du crime le plus ignoble de l’histoire de l’humanité. Au nom d’un antisémitisme devenu de ce fait insoutenable, au moins au cours des 25 années qui suivirent la découverte des charniers.

Mais en 1967 Israël écrase en six jours ses ennemis innombrables venus des quatre coins de l’horizon pour l’anéantir. Le séisme de Tsahal succède à celui de la Shoah. L’image du juif pouilleux oriental cède la place au soldat – homme ou femme – moderne et conquérant. Vainqueur et dominateur. Beau, comme un athlète aryen…

L’antisémitisme peut renaître, non plus de ses cendres chrétiennes, mais, par un retournement malicieux de l’histoire, d’une nouvelle coalition issue de la détestation occidentale de l’Occident, généralisée et dominante, et fondamentalement xénophile.

Nous en sommes là. Le juif sioniste est honni. Le blanc chrétien et occidental tout autant. Le summum de l’altruiste médiatisé étant représenté par le juif antisionisme, défenseur de l’immigré (même criminel) et de l’islamiste palestinien (même terroriste). Tel M. Stéphane Hessel.

G-W G nous touche quand il nous raconte ses années d’enfance à Gournay-en-Bray (« mes parents étaient marchands de vêtements»).

Il nous convainc en détaillant cinquante exemples où la détestation de l’occident, de l’état juif et de l’occident chrétien forment un tout indivisible.

Il nous inquiète quand il  conclut «l’inféodation désinvolte à la mode du temps, au joug confortable des idées du moment, à la molle dictature du conformisme de l’époque n’ést-il pas la définition de tous les -pré-fascismes ?»

– William : tu peux enlever le «pré». «Fascismes» tout court suffira.

Mais que vont donc dire tes amis du CRIF ?

Réflexions sur la question blanche

Par Gilles-William Goldnadel

Editeur : Jean-Claude Gawsewitch. 300 pages. 22,90€

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : En librairie/au cinéma, France · Tags:

Une réponse pour "Etat juif et Occident chrétien, même combat !"

  1. Granié Bernard dit :

    pour bien comprendre la tournure d’esprit de nos contemporains (politiques maîtres à penser ….) je vous conseille de lire sur Google « la piste Jésuite » . Cela m’a aidé à comprendre les attitudes de certains et pourquoi depuis plus de 4 siècles nos politiques ne sont que des marionnettes ,orgueilleux formatés propulsés par cette compagnie au funeste dessein , tels que des Louis XIV Napoléon Hitler Himmler Staline F. Castro Mitterrand …, !
    donc difficile de démêler le vrai du faux et surtout de connaître les intentions réelles de certains . Pour ce qui est du Christianisme il faut distinguer le Pape Blanc et le Pape Noir . Comme chez les Juifs il faut faire une distinction entre les sionistes et les grands Rabins tels que Joël Teitelbaum. Cf « Le Sionisme et le troisième reich  » – « le rôle du sionisme dans l’holocauste »
    si vous n’êtes convaincus que petit à petit leur « programme » est arrivé à un stade bien avancé faites « l’aurore rouge »

Laissez une réponse