Articles

Le Journal d'Alain Dumait » budget de l'Etat, France » BIEN SUR QU’IL FAUT SUPPRIMER L’ENA !

BIEN SUR QU’IL FAUT SUPPRIMER L’ENA !

L’Ena, n’ a pas toujours existé. Avant 1945, et depuis la fin du XIXème siècle, chaque corps ou ministère organisait son propre concours. Certaines préparations spécifiques étaient également proposés aux étudiants candidats.

On a prétendu vouloir lutter contre le corporatisme. En fait on a créé un super corporatisme. Une super caste. Ayant vocation a constituer une élite oligarchique.

Loin de résoudre des problèmes largement imaginaires, l’Ena a créé un grand nombre de problèmes réels, et en premier lieu une consanguinité funeste entre le pouvoir exécutif et le législatif, qui, dans toute constitution, doivent être distingués. L’article 16 de la Déclaration de 1789 indique d’ailleurs qu’un pays sans séparation des pouvoirs n’a pas de constitution…

Il est aussi remarquable qu’à l’exception significative de quelques pays d’Afrique, ex-communistes ou socialisants, l’Ena reste une spécificité française. Comme les grandes démocraties s’en passent très bien, il y a lieu non seulement de la supprimer, mais encore de ne surtout pas la remplacer !

Les réformes calamiteuses doivent être effacées. Revenons aux concours spécialisés, et aux écoles d’application de formation professionnelle (du type Ecole de guerre).

Ne privons pas l’Université, chaque année de quelque 300 étudiants au départ plutôt brillants.

Il y a bien une autre solution : supprimer le statut de la Fonction publique ! Comme en Suisse… Les taches de nos fonctionnaires sont-elles si différentes de celles des salariés du secteur privé ? Ce qui les distingue ne serait-il pas plutôt les privilèges des premiers ?

Et pour ceux qui auraient un léger doute, pourquoi ne pas soumettre la question à un référendum d’initiative populaire ? Comme en Italie…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : budget de l'Etat, France · Tags:

Laissez une réponse