Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourjuillet 2011

Accord du 21 juillet. Davantage de dettes ne peut résoudre le problème de la dette…

Voulez-vous connaître en détail le contenu et les modalités du plan de sauvetage financier de la Grèce et de la zone euro du 21 juillet 2011 ? Rendez-vous sur  l’excellent site <ladettedelaFrance.fr> de notre ami Philippe Herlin, lisez son analyse (en date du 22 juillet) de l’accord,, et complétez par les deux articles indiqués en référence, le premier de La Tribune et le second des Echos. Aujourd’hui, lundi 25 juillet, essayons de prendre un peu plus de recul. 1) Comme toujours, le point le plus important de cet accord ne figure pas dans le communiqué final. Pour la première fois depuis longtemps, en tout cas en Europe, un Etat est bel est bien déclaré en cessation des paiements. Fin d’un déni de réalité. Certes ce n’est pas une «faillite», avec «liquidation immédiate», puisqu’un … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, budget de l'Etat, France, Monde

Aide à la Grèce : un consensus oligarchique, contre le peuple !

A 24 heures d’un nouveau sommet européen important sur l’aide à la Grèce, force est de constater qu’un consensus existe d’ors et déja. Reste à trouver un compromis entre les pays «rigoureux» et les pays plus «laxistes», les premiers souhaitant contraindre les prêteurs à contribuer, d’une façon ou d’une autre, à l’effort commun ; les seconds considérant que ce serait prendre acte d’une forme de défaut de paiement, et donc ouvrir la boite de Pandore. Il est piquant de noter que M. Jean-Claude Trichet est farouchement du coté des seconds. Sans doute sait-il, mieux que personne, que le système monétaire européen, tel qu’il est, ne tient qu’à un fil. Et comme il quitte son poste le 31 octobre prochain, à 68 ans, il a de bonnes raisons de préférer qu’un … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, Monde

Sortir de l’euro ou y rester n’est pas la bonne question !

Il est normal qu’un débiteur rembourse ses dettes dans la monnaie où il a emprunté. Sauf accord volontaire du créancier. La Grèce aurait-elle emprunté en Drachme, ou en or qu’elle devrait aujourd’hui rembourser, dans la monnaie et selon les termes de ses emprunts. Le problème n’est donc pas principalement monétaire, mais financier et économique. La Grèce, qui a emprunté par excès, sur la base de comptes falsifiés, avec des espérances de croissance déraisonnable, ne pouvant faire face, est contrainte de se déclarer en faillite. Elle y perdra son crédit. Et  ses créanciers une partie de leurs avoirs. Tôt ou tard, c’est ce qui se produira. C’est inéluctable. Car on ne voit pas comment ce pays pourrait retrouver avant longtemps une capacité d’emprunt international. On dira que si la Grèce avait conservé son drachme, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde