Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, budget de l'Etat, France » Budget de l’Etat pour 2012 : 22% des dépenses ne sont pas financées !

Budget de l’Etat pour 2012 : 22% des dépenses ne sont pas financées !

Le budget de l’Etat pour 2012 présenté hier par le ministre de l’économie et la ministre du budget n’est pas de nature à rétablir le crédit de la France.

Avec un déficit de près de 82 milliards d’euros, après quelques 49 milliards d’euros au seul titre des intérêts de la dette (sans compter le refinancement du principal), il apparaît en effet que plus de 22% des dépenses que l’Etat doit engager en 2012 ne sont pas financées. L’augmentation de la dette y pourvoira. Nos enfants paieront…

Bien sur, et nul ne l’ignore, nous sommes en campagne électorale.

Qui va oser dire la vérité aux Français ?

Quel homme politique ?

A moins que l’argent des épargnants du monde entier, ne veuille plus se placer dans la dette souveraine française, devenue un jour prochain trop risquée. Alors, les taux des emprunts augmenteront, le Trésor public sera pris à la gorge. Et il faudra faire, dans la précipitation, les réformes massives nécessaires à la réduction des dépenses publiques ( celles que Contribuables Associés présente depuis 20 ans…). Comme nous le voyons sous nos yeux en Grèce, en Irlande, en Espagne et même en Italie. Exemples qui n’ont même pas l’air de nous servir de leçons…

Comme d’habitude, on accusera la «spéculation».

Il y a pourtant un moyen simple de ne pas dépendre d’elle : c’est d’équilibrer les comptes publics.

On dira : cela n’est pas possible en un jour.

Mais c’était possible en cinq ans…

On dira aussi : ce n’est pas le moment de réduire la dépense publique.

Mais c’est encore moins le moment d’augmenter la dette !

Pourtant, il est prévu que les impôts augmentent l’an prochain de 7,6%. Et même de 13,3% pour le seul impôt sur le revenu.Pour un gouvernement nommé par  un président de la République qui promettait qu’avec lui il n’y aurait pas d’augmentations des impôts, c’est beaucoup !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : A la une, budget de l'Etat, France · Tags:

6 réponses pour "Budget de l’Etat pour 2012 : 22% des dépenses ne sont pas financées !"

  1. Jean-Marie dit :

    Ces créateurs de misère méritent la prison, sans indulgence !

  2. MARTOIA dit :

    c’est de la cavalerie budgétaire. A titre de comparaison, la réunion des Etats Généraux du 5 mai 1789 portait sur un déficit de 10% des dépenses du royaume de France. confer mon article du 6 février 2010 intitulé « la situation financière de la France à l’aube de la révolution » sur mon blog

    Notre notation triple AAA ne s’explique pas. Nous faisons plus mal que les Espagnols qui ont une dette de 65% par rapport à leur PNB et un déficit budgétaire de 4.4% prévu en 2011 alors que ce pays a une notation Aa1

  3. Tant que nous sortirons pas de l’euro,nous courons a la catastrophe et les états
    meme l’Allemagne fait tout ce qu’on lui demande .
    C’est insensé ,surréaliste totalement FOU.
    Et pas plus les socialistes qui adorent les effets d’annonces simplement pour
    contrer le Président mais savent trés bien qu’ils ne peuvent rien faire .
    Simplement pour prendre la place etre au Gouvernement et diriger du vent…

    Et si on décidait de baisser fortement leurs salaires? Y aurait il autant de candidats?
    car aprés tout la crise: tout le monde doit réduire ses dépenses.ET au gouvernants
    de donner l’exemple Non?

    Cordialement.

  4. Fabre dit :

    Relisez, outre votre histoire de France (les prémices de la Révolution, confère Martoia ci-avant, mais surtout l’histoire du bas empire romain – et Montesquieu..). Pendant ce temps, on détruit notre police, notre gendarmerie et notre armée. Pourquoi? Parce que dans le système de penser actuel, on ne peut plus réprimer, sinon, pourquoi avoir encensé les « révoltes » en Egypte, Tunisie et Syrie et aidé fortement celle en Lybie?….Cela va être joyeux dans quelques temps!

    A moins bien sûr que les services d’ordres d’autres pays de l’Europe (pourquoi pas l’Allemagne) viennent en renfort?

    Bien à vous

  5. brandonwalsh dit :

    Sortir de l’euro ? J’ai lu une analyse des possibles conséquences, c’est pas tout rose… l’histoire ne dit pas s’il s’agit d’un pro-euro ou pas. Bref.
    « Qui va oser dire la vérité ? » Je pense que ça se sait de plus en plus, les internautes ne sont plus dupes. On commence à le dénoncer dans les autres médias aussi mais un peu moins.
    En discutant avec mon entourage, l’histoire de « ce n’est pas le moment de réduire la dépense » ne convainc plus personne. Nous sommes tous d’accords pour dire que la dette ça suffit. L’idée d’équilibre n’est pas nouvelle, mais jusqu’ici c’était à peu près soutenable. Sauf qu’avec 50 milliards d’intérets annuels, le trou dans la raquette commence vraiment à être trop gros, il n’y a presque plus de cordage…
    Quand ça va péter, vaudrait mieux pas être dans les parages…

Laissez une réponse