Articles

Le Journal d'Alain Dumait » En librairie/au cinéma » L’‘épopée d’un mongol chrétien, racontée par un baroudeur nommé Paul Anselin.

L’‘épopée d’un mongol chrétien, racontée par un baroudeur nommé Paul Anselin.

En novembre dernier, l’éditeur Jean Picollec publiait un roman historique de Paul Anselin «Kitbouka, le croisé mongol».

L’histoire est littéralement fabuleuse. Nous sommes au XIIIème siècle, entre la Chine et la Méditerranée, en passant par la Perse et le Moyen-Orient. L’action se passe chez les Mongols, et, avec l’auteur, nous suivons un certain Kitbouka, dont la particularité est d’être chrétien (nestorien)

Le père de ce dernier fait la connaissance du futur Gengis Khan en 1203. Il devient en quelque sorte son chef des services de renseignements. Toute l’Asie Mineure est conquise, avant que la Chine ne soit soumise, dans sa totalité.

Au service des petits enfants du grand Khan, Kitbouka, fait général «à titre provisoire», s’empare de Bagdad et de Damas. Jerusalem et Le Caire sont à sa portée. Mais les Francs, cette fois-là, préfèrent s’allier aux mamelouks d’Egypte… Cette bataille d’Aïn Djalout, près de Nazareth en Galilée, a bouleversé le sort de la région, jusqu’à aujourd’hui. Et si les Francs avaient fait le bon choix de s’allier avec les Mongols ?…

L’auteur du récit de cette épopée est lui-même un personnage de roman.

Né en Gironde en 1931, il est officier parachutiste en Algérie. A l’époque plutôt «à gauche» (mendèsiste). Il y fait la connaissance d’un sous-lieutenant nommé Jacques Chirac. ce dernier lui sauve la vie, le ramenant blessé, sur son dos, à l’issue d’une opération «de maintien de l’ordre». Le même tiendra à lui remettre lui-même à l’Elysée les insignes de sa promotion dans l’ordre de la Légion d’honneur.

Il quitte l’armée pour devenir sous-préfet. Il est chargé d’une mission pour la Nouvelle Calédonie ( pour y favoriser l’immigration). Il a été membre de 10 cabinets ministériels (en particulier avec Alain Madelin). Il devient maire de Ploermel (Mobihan) en 1977 et le restera jusqu’en 2008. Il a aussi été conseiller général et conseiller régional (jusqu’en 2010). Et un peu lobbyiste (pour un dénommé Pierre Falcone)…

C’est son premier livre publié.

«Kitbouka, le croisé mongol». Paul Anselin. 320 pages. 22€. Editeur : jean Picollec.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : En librairie/au cinéma

Laissez une réponse