Articles

Le Journal d'Alain Dumait » France » Pourquoi je rachète « L’Essor de la gendarmerie »

Pourquoi je rachète « L’Essor de la gendarmerie »

Je viens de racheter le journal mensuel « L’Essor de la gendarmerie ».

Il s’agit du principal support d’expression de la communauté gendarmique française.

Je crois qu’à partir d’une base déjà solide (1,2 million d’€ de chiffre d’affaires et un résultat d’exploitation nettement positif, depuis plusieurs années), il est possible d’améliorer encore la diffusion et les ressources de ce journal. Tel est mon projet. Au service exclusif de nos lecteurs et de nos annonceurs. Comme il se doit pour un journal libre.

Ci-dessous le communiqué de presse envoyé par Axemédia :

Cession du magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale »
La société Alain Dumait et Associés vient d’acquérir le magazine L’Essor de la Gendarmerie Nationale.
Créé en  1935 sous le titre de La voix de la Gendarmerie, et aujourd’hui diffusé à près  de 20.000 exemplaires (abonnés), le magazine mensuel L’Essor de la Gendarmerie Nationale accompagne depuis l’origine cette arme dans ses évolutions, en liaison avec l’UNPRG (Union nationale des personnels en retraite de la gendarmerie).
Revendiquant clairement son indépendance, le magazine prend la défense des gendarmes, retraités et actifs, tant dans leur statut que dans leurs missions, tout en assurant la permanence d’une liaison entre les gendarmes retraités.
Dirigé successivement par le fondateur Jean Cousteix puis Jacques Révise, le magazine a été acquis en 2003 par B.Méaulle et JP Bechter, qui ont fait évoluer son contenu, sa formule et, plus récemment, une présence interactive sur Internet (<www.lessor.org>), afin de permettre de répondre aux attentes de ses lecteurs retraités tout en donnant une place importante aux préoccupations des gendarmes actifs.
La société RPA, éditrice de L’Essor de la Gendarmerie Nationale, réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 1,2 Millions d’euros ; l’équipe du magazine, sous la coordination de Jean Claude Seguin, Rédacteur en Chef, est installée depuis fin 2011 aux 9 rue Bleue, Paris 9è.
Alain Dumait, qui peut s’appuyer sur son expérience de  journaliste (notamment économique) et d’éditeur de presse, vient d’acquérir 100% de la société RPA. Son intention est de s’appuyer sur les fondamentaux éditoriaux et économiques du magazine pour poursuivre et amplifier son développement, tant auprès des gendarmes retraités proches de l’UNPRG qu’aux gendarmes actifs, en maintenant la ligne éditoriale tenue par ses prédécesseurs.
La transaction a été réalisée avec le concours du cabinet Axemedia
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : France · Tags: ,

7 réponses pour "Pourquoi je rachète « L’Essor de la gendarmerie »"

  1. BOUILLé Jacques dit :

    C’est avec plaisir que je vois que notre journal va continuer à vivre car pour nous retraité c’est le seul moyen de rester en contact avec l’actualité sur notre arme.
    Je vous souhaite une bonne continuation.
    M. BOUILLé Jacques Président d’honneur de l’UD 974
    Amitiés

  2. BARRAU dit :

    BJR, et bravo. Adhérent depuis 1982, entré en gendarmerie en 1980, j’ai pris ma retraite le 30 septembre 2011 avec le grade d’adjudant chef atteint par la limite d’âge. Dés que j’ai adhéré au journal qui alors était pestiféré, je me suis empressé de mettre l’exemplaire du mois bien à la vue sur mon bureau (à l’époque hormis le bandeau ESSOR bleu, la revue était en noir et blanc, Je n’ai jamais eu un commentaire de qui que ce soit. Bravo continuez à nous défendre nous en avons besoin et si vous le pouvez faite pression pour que l’on réintègre le ministère de la Défense, c’est le moment. Il ne faut pas oubIier que nous sommes militaires avant tout.

  3. ROC'H dit :

    je vous ai fait parvenir deux photos qui ont été publiées dans l’essor me serait-il possible de récupérer ces photographies – merci

  4. Alain Dumait dit :

    Oui, bien sur ! Mais quelles sont ces photos ?…

  5. Alain Dumait dit :

    J’ai pris bonne note de votre message.
    Cordialement.

Laissez une réponse