Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pouraoût 2012

Le bilan catasthrophique de 40 ans de monnaie fondante.

L’histoire de l’humanité, depuis le premier jour, est celle d‘un combat permanent et sans merci avec d’un coté les inventeurs, les créateurs et les entreprenants, qui la font avancer, et en face des parasites et des esprits malfaisants, qui s’échinent à entraver ce progrès. Et, entre ces deux groupes, il y a le plus grand nombre des hommes, qui s’imaginent que la paix est possible entre ces forces parfaitement irréconciliables… Quand les taux de croissance sont en berne, on pourrait croire que les forces du progrès sont en roue libre. Ou qu’il y aurait une loi naturelle impliquant une sorte de baisse tendancielle du taux de  croissance, succédant à cette fable sur la baisse du taux de profit en régime capitalisme, si chère aux marxistes. Il n’en est rien. C’est exactement l’inverse … Lire tout l'article »

Classé dans : Monde

Présidence de l’UMP et Entente à droite.

N’étant pas adhérent à l’UMP, je ne peux qu’observer la campagne qui se déroule pour renouveler son équipe dirigeante, désigner le 25 novembre un président (en remplacement de Nicolas Sarkozy), et parallèlement fixer, si ce n’est un programme pour ce parti, au moins les grandes lignes de ses propositions. Pour la France et pour l’alternance, c’est à dire pour renvoyer la gauche socialiste dans l’opposition. Le chantier est immense. S’agissant des compétiteurs, deux hommes paraissent aujourd’hui se détacher : Jean-François Copé, tout puissant secrétaire général, qui «tient» donc l’appareil, et François Fillon, auréolé de ses cinq années de Premier ministre, dauphin naturel de l’ex-président, et soutenu par la majorité du groupe parlementaire. Au delà de tempéraments et d’origines très différents, du point de vue des programmes et de la stratégie, c’est blanc-bonnet … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Le marché libre : pour sortir de la crise financière mondiale.

La découverte la plus extraordinaire de la science économique est sans conteste possible celle de la fixation des prix sur des marchés libres. Sans experts. Sans commissaire au peuple. Tous les économistes dignes de ce nom n’ont eu ensuite, après Adam Smith, qu’à faire la démonstration, au cas par cas, de la supériorité de cette cette libre fixation par rapport à tout autre mode administré. Il faut aller en Corée du Nord pour trouver des soi-disants économistes contestant cette supériorité. Partout ailleurs on l’admet. Plus ou moins… Et on l’étend à toute la sphère économique, ou pas… C’est ainsi que la fixation autoritaire des salaires est devenue anachronique. Sauf en France. Mais beaucoup d’autres prix, pour être vrais et efficaces, doivent aussi être librement déterminés par les marchés. Exemple des taux d’intérêt. Et, à cet égard, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, Monde