Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, France » Présidence de l’UMP et Entente à droite.

Présidence de l’UMP et Entente à droite.

N’étant pas adhérent à l’UMP, je ne peux qu’observer la campagne qui se déroule pour renouveler son équipe dirigeante, désigner le 25 novembre un président (en remplacement de Nicolas Sarkozy), et parallèlement fixer, si ce n’est un programme pour ce parti, au moins les grandes lignes de ses propositions. Pour la France et pour l’alternance, c’est à dire pour renvoyer la gauche socialiste dans l’opposition.

Le chantier est immense.

S’agissant des compétiteurs, deux hommes paraissent aujourd’hui se détacher : Jean-François Copé, tout puissant secrétaire général, qui «tient» donc l’appareil, et François Fillon, auréolé de ses cinq années de Premier ministre, dauphin naturel de l’ex-président, et soutenu par la majorité du groupe parlementaire. Au delà de tempéraments et d’origines très différents, du point de vue des programmes et de la stratégie, c’est blanc-bonnet et bonnet-blanc (selon la formule utilisée par Jacques Duclos en 1969, et appliquée à ce moment-là aux candidats au 2ème tour de l’élection présidentielle, Georges Pompidou et Alain Poher…)

C’est ainsi que, sur le critère de la dépense publique, les deux hommes sont adeptes des «plafonds», du «rabot», mais répugnent l’un comme l’autre à employer la «hache», en particulier pour les dépenses d’assistanat, en tête desquelles les funestes subventions sociales à l’immigration massive et incontrôlée.

Ils se retrouvent surtout, dans la continuité avec la stratégie de l’ancien chef de l’Etat, sur une même attitude vis à vis du Front National, à savoir «pas d’accord, nulle part et sous aucune forme».

Or la prochaine échéance électorale se trouve être les élections municipales de 2014. Soit cette occasion marque le début d’une reconquête politique – comme l’avait été 1983, après la victoire de François Mitterrand en 1981 – soit le coche est raté et cela augurera mal de la suite…

Puisque les actuels leaders de l’UMP ne veulent pas entendre parler d’un accord de gouvernement avec le FN ( l’équivalent de ce qu’avait été dans les années 70 l’Union de la gauche, pour le camp adverse…), ils doivent prendre position sur une entente a minima, au plan local, au cas par cas. C’est à dire ne pas interdire ou ostraciser de tels arrangements quand ils peuvent avoir lieu. Ce que souhaitent, semble-t-il, une majorité de sympathisants UMP, 52% selon un sondage paru le 18 aout 2012 dans le «Journal du Dimanche».

Sur ce critère, ni Jean-François Copé ni François Fillon ne sont en phase avec leurs électeurs, préférant obéir au politiquement correct qu’à leur base électorale.

De tous les huit candidats à la présidence de l’UMP actuellement en recherche de parrainages, seul Philipe Herlin (<http://www.philippeherlin.com/>), économiste, d’ailleurs un ancien candidat du FN, prône de tels accords électoraux locaux.

Il convient donc de le soutenir, pour ceux et celles qui, ayant leur carte de l’UMP, peuvent participer à ce scrutin.

D’autant qu’il s’agit d’une élection à deux tours. Selon l’adage, au premier tour on choisit et au deuxième on élimine. Pour ma part je choisirais Philippe Herlin, par ailleurs un homme de grande qualité.

Sa stratégie a d’ailleurs consisté à adhérer à l’UMP pour faire s’exprimer ce courant, depuis longtemps supporté par notre publication, de l’Entente à droite.

Mais ce choix est évidemment à double tranchant : si son score est modeste (il doit d’abord franchir l’obstacle des 3% de parrainages…), ce sera interprété comme un désaveu de cette stratégie, pourtant approuvée, selon les études d’opinion, par une majorité d’électeurs UMP.

Car bien sur, dans ce genre de compétition, la notoriété médiatique est un facteur déterminant. Il aurait fallu l’organisation de vraies primaires, ce à quoi, pour l’instant, l’UMP n’est pas prête…

Au delà de cette échéance du 25 novembre, comment faire avancer l’entente à droite, seule stratégie, selon nous pour enregistrer des victoires sur la gauche dès 2014, et évidemment au delà ?

Il n’y a pas d’autres moyens que de mobiliser, à l’UMP, au FN et en dehors, le plus grand nombre possible de personnes, pour qu’elles s’expriment dans ce sens, pour qu’elles le disent, qu’elles signent des pétitions, qu’elles écrivent aux responsables politiques, élus ou non, qu’elles appuient toutes les initiatives allant dans ce sens. Celle de Philippe Herlin et d’autres.

Il nous reste une année avant que les partis reprennent la main et désignent leurs candidats pour les élections municipales de mars 2014. Pendant ce laps de temps, tous les moyens sont bons pour promouvoir l’Entente à droite. Y compris, je l’espère, ce modeste article !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : A la une, France · Tags: ,

2 réponses pour "Présidence de l’UMP et Entente à droite."

  1. LIOT dit :

    je suis d’accord seul Philippe HERLIN est le seul
    candidat valable ;il est libéral et a un bon programme.

    en plus il veut conclure des accords avec le FN pour
    gagner les élections a droite .

    sa candidature nous permettrait de sortir de
    « la droite la plus bete du monde » …

    vaste programme …

    bien cordialement
    Alain LIOT

  2. jeanbarre dit :

    faut-il en rire ou en pleurer !

    hier le rpr , aujourd’hui l’ump, ont continué d’enfoncer la France dans le SOCIALISME ET L’IMMIGRATION INVASION !

    mais de quelle « droite » parlez vous ?

    il est urgent et même vital de lire ou relire le livre remarquable de PHILIPPE NEMO « La France aveuglée par le socialisme » parut fin 2011 !!

    les patriotes n’ont rien à attendre du franc-maçon Copé. Quand à Fillion, comment pouvez vous écrire celà : »auréolé de ses cinq années de Premier ministre » , lui qui n’a rien fait pendant 5 ans.

    ça devient pénible, mais faut-il rappeller les trahisons de l’ump.

    La liste est très longue, donc je vais me limiter à quelques exemples. J’insiste, ce sont des FAITS:

    -Sarkozy et l’ump bafouent le NON des français au projet de Constitution Européenne et le font adopter par les parlements. Ceux ci prouvent ainsi qu’ils ne sont pas les représentants du Peuple.

    -Sarkozy et l’ump font modifier un article de la Constitution française qui imposait un référendum pour tout nouvel élargissement de l’UE. Sarkozy et l’ump privent ainsi le Peuple de France de son droit à s’exprimer sur des questions essentielles.

    -en dépit de leurs dénégations, Sarkozy et l’ump poursuivent les négociations avec la Turquie en vue de son adhésion à l’UE. Cerise sur le gâteau, fin 2011 , Sarkozy et l’ump versent 150 millions à cette Turquie au titre , je cite, de sa « pré-adhésion »

    -Sarkozy et l’ump organisent en 5 ans l’arrivée de plus de 1,2 millions d’immigrants (faut-il vous rappeler que la France compte à minima 5 millions de chômeurs)

    -Sarkozy et l’ump, pour en faire de « bons français » (avec le droite de vote !), exigent la simplification et l’accélération des procédures de naturalisation et, naturalisent donc à la cadence démentielle de 150 000 par an !

    -Sarkozy et l’ump toujours couchés devant le gouvernement algérien, délivrent à ses ressortissants, plus de 170 000 visas chaque année

    -Sarkozy et l’ump passent contrat avec de grandes entreprises pour que celles ci embauchent prioritairement des personnes d’origines étrangères

    -Sarkozy et l’ump augmentent les subventions aux syndicats, aux cultureux, aux médias et aux associations dites « anti-racistes », en réalité des officines politiques anti-France.

    -Sarkozy et l’ump n’abrogent pas les lois liberticides et à commencer par la redoutable loi PLEVEN, permettant ainsi aux associations de trainer en justice tout citoyen français pour propos ou acte « non conforme »

    -Sarkozy et l’ump qui sont objectivement le patron des télés et radios d’Etat, n’ont rien fait pour leurs imposer une stricte neutralité et le respect absolu du pluralisme.

    -Sarkozy et l’ump ont laissé l’Education Nazionale aux mains des idéologues et autres utopistes, sacrifiant ainsi nos enfants. Mais ils ont décidé d’alléger les programmes d’Histoire de France ,ont accepté l’entrée de la théorie du « genre », et ont permi aux associations homos d’y faire leur propagande.

    -durant le mandat de Sarkozy , avec l’ump, les déficits et la dette ont augmenté. Les impôts et les taxes ont augmenté. L’immigration et l’insécurité ont augmenté. Le chômage et la pauvreté ont augmenté . En 5 ans la France a perdu 400 000 emplois industriels !!

    -et je vous laisse écouter ce discours, ce terrible discours, de Sarkozy prononcé à l’Ecole Polytechnique:
    http://www.dailymotion.com/video/xbgm2p_nicolas-sarkozy-objectif-metissage_news

    Les FAITS prouvent qu’il n’y a aucune différence de fond en le ps et l’ump. Ce sont les deux faces d’une même médaille SOCIALISTE IMMIGRATIONISTE MONDIALISTE.

    se réinformer est vital:

    http://www.polemia.com
    http://ripostelaique.com
    http://www.fdesouche.com
    http://www.lecri.fr

    Pour ceux qui aiment la France millénaire, deux auteurs méritent une attention particulière : Jean Sévillia et Philippe Némo.

    excellente lecture………..

Laissez une réponse