Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourseptembre 2012

Quand la droite s’entendra, elle osera…

Apparemment, l’idée de «l’Entente à droite» n’avance pas. A l’UMP, les deux candidats concurrents à la présidence du parti y sont farouchement hostiles (tout en osant certaines rhétoriques «droitières»…) ; au Front National, on est toujours sur l’amalgame UMPS… ; quant aux médias, qui jouent les chiens de troupeaux, ils sont toujours aussi attentifs à la ligne orthodoxe du politiquement correct. Pourtant, comme cette ligne de «l’Entente à droite» est largement majoritaire, selon tous les sondages disponibles, aussi bien chez les sympathisants du FN que de l’UMP, l’idée fait son chemin, souterrainement, avec quelques affleurements médiatiques. En privé, deux anciens ministres de Nicolas Sarkozy ont été entendus la soutenir («Sinon, pas de salut…»). Sur France Culture, le dimanche 23 septembre (émission «Esprit Public», 11:00), Max Gallo rappelait qu’au début des années 60, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, budget de l'Etat, France

Déconnecter la finance et l’économie.

Les dernières décisions de la Banque Centrale européenne, le 6 septembre, puis de la Federal Reserve américaine, le 13 septembre, ont été saluées par les marchés financiers : baisse des taux pour les dettes souveraines des pays insolvables et hausse des cours pour les actions, en particulier celle des banques et autres institutions financières. Ces décisions peuvent se résumer ainsi : davantage d’argent gratuit pour les banques, encouragement au laxisme des Etats, et monnaie de singe pour tout le monde ! Le monde est malade de son addiction au crédit. Les hautes autorités de la BCE et de la FED savent mieux que personne qu’il est même sub-claquant. Mais ils pensent qu’ils ne peuvent rien faire d’autre que d’augmenter encore les doses de morphine inoculées sans discontinuer au malade, qui, du coup, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde

Entente à droite : la preuve par l’Union de la gauche.

Les lois électorales structurent la vie politique des démocraties. Surtout quand elles sont stables. Alors, inscrites ou non dans la Constitution, elles constituent le cadre dans lequel les partis doivent inscrire leur action. En France, où tout est toujours plus compliqué qu’ailleurs – et de ce fait moins démocratique – chaque type d’élection est soumis à un calendrier et à des règles distinctes. Malgré tout, l’élément majoritaire l’emporte sur l’élément proportionnel. S’agissant de l’élection présidentielle, c’est vrai depuis 1958 et cela a été évidemment accentué par la réforme de 1962 instaurant l’élection au suffrage universel. Pour ce qui est des élections législatives, on sait que le mode de scrutin majoritaire à deux tours adopté en 1958 est le résultat de l’une des rares concessions consenties par le général de Gaule à son ministre … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France