Articles

Le Journal d'Alain Dumait » En librairie/au cinéma » Lu pour vous. L’Amérique à la reconquête de ses libertés

Lu pour vous. L’Amérique à la reconquête de ses libertés

A l’origine du mouvement Tea Party, il y a une chronique financière de moins de cinq minutes du journaliste Rick Santelli, sur la chaine CNBC, le 19 février 2009, à 8:30 du matin. Il exprime son écœurement à l’égard du président Obama, 48 heures après l’annonce d’un nouveau plan de relance économique. La proposition d’organiser un Tea Party au mois de juillet suivant constituait la conclusion de sa diatribe. Aujourd’hui, on s’accorde à considérer que cette date et cet événement marquent la fondation du mouvement qui, on l’a vu à la dernière élection présidentielle, a régénéré le Parti Républicain, et peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir avec lui la majorité des gouverneurs républicains.

L’ouvrage d’ Evelyne Joslain retrace cette courte histoire, de 2009 jusqu’à la veille des élections de novembre 2012, à l’issue incertaine jusqu’à la dernière minute.

L’observateur français sera frappé par la violence du réquisitoire contre le président réélu. Mais c’est très exactement la mission du Tea Party : radicaliser le parti républicain en contraignant ses chefs et ses représentants à revenir aux fondamentaux de la Constitution originelle : fédéralisme, et non pas socialisme ; fiscalité acceptable et acceptée ; liberté d’entreprendre.

On comprend mieux que le Tea Party est un «mouvement», au sens par exemple, où l’on parle chez nous de «mouvement de mai 68» (et de l’événement fondateur du 21 mars 1967, avec l’occupation d’un bâtiment de la Faculté des lettres de Nanterre). S’en réclame qui veut, mais le label a un sens précis pour l’opinion, nonobstant la diversité de ses opinions, de ses organisations et même de la diversité de ses prises de position.

On peut parler d’une coalition. Mais c’est occulter la dynamique d’un  mouvement devenu aux Etats-Unis la véritable alternative au parti démocrate.

En France «Contribuables Associés» peut être considéré comme l’association la plus proche du Tea Party américain. Elle a su sensibiliser l’opinion aux conséquences dramatiques de l’excès de la dépense publique. Elle a labouré le terrain. Mais il n’est pas dans son objet d’initier une grande mobilisation politique. Y préparer les esprits est déjà pas mal !…

Tea Party («L’Amérique à la reconquête de ses libertés»)

par Evelyne Joslain

Editeur Jean Picollec. 300 pages. 21€


Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Classé dans : En librairie/au cinéma · Tags:

Une réponse pour "Lu pour vous. L’Amérique à la reconquête de ses libertés"

  1. Maurice dit :

    Livre bâclé, bourré d’erreurs factuelles, niveau d’analyse superficielles, positions protectionnistes, et critiques à l’emporte pièces du mouvement libertarien.

Laissez une réponse