Articles

Le Journal d'Alain Dumait » A la une, France » Une mesure choc pour la moralisation de la vie publique : le bénévolat appliqué à tous les mandats électoraux !

Une mesure choc pour la moralisation de la vie publique : le bénévolat appliqué à tous les mandats électoraux !

La France compte 500 000 élus locaux. Tous volontaires. Dont 100 000 rémunérés et indemnisés (les autres rêvant de l’être…).

Parmi eux, quelque 5 000 professionnels, qui en vivent principalement (avec voitures de fonction, secrétariat et notes de frais)

Le chef de l’Etat cherche-t-il des idées radicales de moralisation de la vie politique ? En voila une, simple et efficace : l’instauration du bénévolat appliqué à tous les mandats électoraux ! Avec, en plus, le non cumul et la limitation dans le temps du renouvellement, voire le mandat unique….

On fera bien sûr quelques objections.

  • «On ne trouvera pas assez de volontaires !»

Réponse : on trouve bien en France cinq millions de militants associatifs…

  • «Ils ne seront pas compétents ! (ils n’ont pas fait l’ENA)»

Est-ce que M. René Maunoury ou Pierre Bérégovoy étaient moins compétents que Valery Giscard d’Estaing ou Laurent Fabius ? Antoine Pinay que Michel Rocard ?

  • «Ca ne s’est jamais fait !»

C’est la règle dans toutes les vraies associations. Et, depuis le XVIème siècle, dans les tribunaux de commerce. C’est largement le mode de fonctionnement de la Suisse (pays modèle de démocratie et de performances économiques…)

  • «Les partis politiques sont devenues des machines. Il faut des pros !»

Rien n’empêche de dissocier les appareils (professionnels) et la désignation des candidats (bénévoles). Les associations dirigées par des bénévoles emploient bien du personnel salarié…

- «les pauvres – qui ont besoin d’être indemnisés, pour pouvoir vivre, afin d’exercer des mandats politiques – seront exclus, de fait, des assemblées politiques !

Pas plus qu’ils le sont de la vie associative…

  • «ce serait un bouleversement considérable !»

Mais je croyais que c’était précisément ce que les brillants conseillers de l’Elysée recherchaient…

Classé dans : A la une, France · Tags: ,

2 réponses pour "Une mesure choc pour la moralisation de la vie publique : le bénévolat appliqué à tous les mandats électoraux !"

  1. LIOT dit :

    bonjour

    tout a fait d’accord
    j’ai été conseiller municipal totalement bénévole .

    l’argent a pourri le système francais

    mon modèle pour la FRANCE c’est le système SUISSE

    lire l’ouvrage de Francois GARCON

    LE MODELE SUISSE

    aux éditions Perrin prix 9 e

    bien cordialement
    Alain LIOT

  2. parti dit :

    «Les partis politiques sont devenues des machines. Il faut des pros !»

    Rien n’empêche de dissocier les appareils (professionnels) et la désignation des candidats (bénévoles). Les associations dirigées par des bénévoles emploient bien du personnel salarié…

    les partis: je croyais qu’il avait des adhérents, des cotisations.. donc des budget
    Ne pas refaire le coup des syndicats représentatifs

Laissez une réponse