Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Archive pourmai 2014

Le coup d’état manqué de François Hollande

C’était certainement une bonne idée pour le Président de la République de s’inviter hier soir au journal de 20 heures, avec son bobino (mal) enregistré… A la seule condition d’avoir quelque chose à dire ou à annoncer !… Il avait pourtant une occasion exceptionnelle de faire de la politique, bien politicienne, comme on sait en faire – en principe – quand on a été pendant de longues années le 1er secrétaire du Parti socialiste. Il aurait pu dire : « mes chers compatriotes, l’heure est grave, l’extrème droite est aux portes du pouvoir. Mon devoir est d’organiser la défense de la Ripoublique menacée par la démagogie manipulée par une bande de fascistes ! Ils me demandent de dissoudre l’Assemblée nationale ? Je le fais ! Des élections générales seront donc organisées avant le 30 juin … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Premier parti de France, mais dernier parti de gouvernement ! …

Le 25 mai 2014, le Front National est donc devenu « le premier parti de France ». L’expression rappelle quelque chose aux plus anciens d’entre nous : le Parti Communiste Français a lui aussi été, pendant les quelques années d’après guerre, « le premier parti de France ». Mais il a du attendre 1981 pour partager les miettes empoisonnées d’une pouvoir trompeur… avant de disparaitre des écrans radars médiatiques. Le FN, en devenant électoralement puissant, aborde donc une phase délicate de son histoire. Il a evidemment raison de faire remarquer l’injustice qui lui est faite par le mode de scrutin actuel qui ne lui accorde que 2 sièges à l’Assemblée Nationale. Mais il a tort de continuer à réclamer l’instauration d’un scutin proportionnel. Car que se passerait-il si un tel mode de scrutin était demain … Lire tout l'article »

Classé dans : Non classé

FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES ET ARGENT PUBLIC

Rien ne justifie moralement le financement public des partis politiques (en tout cas dans des régimes démocratiques et libres). Même pas celui de l’UMP… La seule source légitime de financement des partis politiques devrait être  les cotisations et les dons des militants et sympathisants eux-mêmes. Tout comme pour les syndicats et les associations. Quand un parti – un syndicat, une association – ne peut plus financer ses opérations sur ses ressources propres, il n’a qu’à réduire voilure ou fermer ses portes ! Ce principe étant posé, beaucoup de questions se posent évidemment. * Faut-il accepter les contributions des personnes morales ? Plutôt non, car on ne voit pas que ce soit conforme à l’objet social de quelque entreprise que ce soit. Surtout dans un pays ou les personnes morales non-capitalistes, souvent des faux-nez de l’administration, prolifèrent… * … Lire tout l'article »

Classé dans : Non classé

Réforme administrative : les trois propositions de Contribuables Associés

Le gouvernement veut donc réformer le mille-feuilles administratif. Il dit vouloir supprimer les conseils généraux et réduire de 22 à 11 le nombre des régions. Pourquoi pas ? Chiche ! Mais la question principale et urgente n’est pas là. Elle est dans les règles – ou leur absence… – qui président à l’élaboration des budgets de toutes les collectivités locales ! Car simplifier le mille-feuilles c’est bien (peut-être..) ; le rendre lisible et démocratique, et surtout économe de l’argent des Français, c’est autre chose ! Contribuables Associés avance trois propositions, d’application immédiate, vraiment porteuses d’économies, pour des montants de plusieurs dizaines de milliards d’euros par an ! Responsabiliser financièrement les dirigeants des collectivités locales. Il faudrait spécialiser les impôts locaux en attribuant un impôt local par type de collectivité, cet impôt  devant constituer la source principale … Lire tout l'article »

Classé dans : budget de l'Etat, France