Articles

Le Journal d'Alain Dumait » France

Pour une bonne gouvernance de la France : plutôt François Fillon.

Quelques jours avant le 23 avril 2017, 1er tour de l’élection présidentielle, quatre candidats seraient, selon les sondages, dans une quasi égalité d’intentions de vote.  Cette situation inédite n’est évidement pas de nature à renforcer l’autorité de celui qui sortira vainqueur le 7 mai. Et laisse craindre les 11 et 18 juin, après les élections législatives suivantes, une Chambre des députés sans majorité claire. Tout se passe comme si, depuis 30 ans, chaque nouvelle élection présidentielle était le fruit d’un débat de plus en plus médiocre, avec, en conséquence, la désignation d’un chef d’Etat dont l’autorité est plus faible, sa vision plus courte… Remarquons d’ailleurs que la plupart des réformes constitutionnelles et, plus largement, celles qui ont modifié le fonctionnement de la vie politique – lois électorales, statut des élus… – ont toutes … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Ce que les manifs sauvages de policiers nous enseignent.

Les manifs de policiers, diurnes ou nocturnes, durent maintenant depuis plus de dix jours. Elles se sont déroulées dans une quinzaine de villes de France. En en connait le point de départ : l’agression au cocktail Molotov, à ce jour impunie, contre deux fonctionnaires gravement blessés à Viry-Chatillon. Non seulement ces manifs, parfaitement illégales (on y a vu des policiers en uniforme ou portant leur arme de service…), ont été déclenchées par la base, sans les syndicats, mais même explicitement contre eux. Or la police nationale est l’une des administrations les plus syndiquées : près de 50% des agents adhèrent en moyenne à l’un ou à l’autre. Première conclusion : un fort taux de syndicalisation ne garantit en rien la paix sociale dans une organisation. Malgré plusieurs appels du pied, provenant de policiers, ou même de … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Sécurité générale : nous sommes tous responsables !

Selon Christian Estrosi, Les Républicains, ex-maire de Nice et nouveau président de la région PACA (élu avec le soutien de la gauche et de l’extrême gauche…), « l’Etat est l’unique responsable de la sécurité ». Bien sur, cette déclaration en date du 12 aout, faite à l’occasion d’un entretien avec un journaliste du quotidien «Les Echos», doit être replacée dans le contexte des suites de l’attentat du 14 juillet, qui a fait 85 morts sur la Promenade des Anglais. Une enquête est en cours. Les victimes et toute l’opinion publique sont dans l’attente d’un audit sérieux sur les circonstances du drame et les responsabilités qui en résultent. Pour l’instant, on sait simplement que ni le préfet ni le maire de Nice ni son 1er adjoint (Estrosi) n’étaient physiquement présents à la réunion de préparation … Lire tout l'article »

Classé dans : France, Terrorisme

Guerre de civilisation. Terrorisme. «Après la défaite»…

Fin 1940. L’armée française a capitulé. Le gouvernement de l’Etat français obéit à celui du Reich allemand. Bertrand de Jouvenel, journaliste et intellectuel, remet à don éditeur Plon le manuscrit d’un nouveau livre qu’il intitule «Après la défaite». Où il recherche les causes profondes de la situation où se trouve son pays. Pour cela, il remonte plus de 20 ans en arrière, à la fin de la guerre 14-18, et embrasse aussi bien le champs politique que culturel, social et économique. Car c’est une société toute entière qui n’a pas su préserver et organiser la paix. Dans la foulée du 11 septembre 2001, l’Amérique a attaqué l’Afghanistan, alors gouverné par les islamistes Taliban, puis, l’Irak, le 20 mars 2003. La France a attaqué la Libye en 2011, puis soutenu les rebelles … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Terrorisme

Il doit y avoir des limites à la liberté de circulation des personnes.

Si «les Anglais» (comme disait le général de Gaulle, qui ignorait «les britanniques»…) veulent rester dans le marché unique européen, sans être membre de l’Union, tout comme les Norvégiens, ils devront non seulement payer une contribution, mais aussi accepter les quatre «libertés» qui fondent ce marché unique, à savoir : la liberté de circulation, sans droits de douanes, des marchandises ; la liberté des services, y compris des «plombiers polonais» ; la liberté de circulation des capitaux ; et la liberté de circulation des personnes.  Telles sont les conditions exposées le 29 juin à Bruxelles par le Président François Hollande. C’est évidement la liberté de circulation des personnes qui pose le plus de problèmes, et pas seulement aux électeurs britanniques !… Le droit d’aller et de venir est un droit naturel de … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, brexit, France, Monde

Nouvelle occasion manquée pour le Front

Fin 2012, le Front National a raté le coche de la « manif pour tous ». La mobilisation contre le mariage homosexuel s’est faite sans lui. Le thème de la défense des valeurs familiales lui serait pourtant allé comme un gant. Une occasion manquée l’élargir son champs d’influence sur une large partie de la droite. Pour la raison que certains des dirigeants de ce parti était toujours obnubilée par cette billevesée de « ni droite, ni gauche ». Et parce qu’il ne fallait pas, parait-il, heurter le lobby homosexuel… Début 2016, le Front National affiche son opposition à la loi travail dite « El Khomri ». Ce qui n’est pas très original, puisque aucun parti politique ne l’approuve, même pas le premier secrétaire du Parti socialiste !… La communication du gouvernement sur ce projet de réforme des relations du … Lire tout l'article »

Classé dans : France

 Les migrants : nouveau terrain de jeu des démagogues…

L’action collective n’est pas toujours supérieure, ni en efficacité ni en droit, à l’individuelle. Le débat politique devrait, plus souvent, aborder cette question : quelles sont, hic et nunc, les bonnes limites de la sphère de l’initiative individuelle et celles de la sphère publique ? Etant remarqué que la première n’exclut en rien la libre coopération, tandis que la seconde peut s’exercer à un niveau de proximité ou un autre, en application du principe, si peu appliqué, de subsidiarité. Les Français étouffent non seulement sous le poids des impôts, taxes et cotisations, mais aussi sous l’omniprésente tutelle du collectif, qui, à tout instant, prétend nous dicter ses lois, y compris quand ses résultats touchent au fiasco. Car ce n’est pas tant pour des raisons idéologiques (encore que…) qu’il convient de remettre en cause … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Les rustines du « moi-président ».

Il est toujours difficile de trouver la bonne solution à un problème si on n’a pas, avant, un peu réfléchi à ses causes. Considérons la question du chômage qui est en France aujourd’hui deux fois et demi plus élevé de ce qu’il est de l’autres coté du Rhin, sans qu’il y ait pourtant de grande différence entre les systèmes économiques et politiques, mais seulement des fonctionnements plus ou moins efficaces ou harmonieux de ceux-ci. Les avantages relatifs des entreprises allemandes sont bien connues : dialogue social, flexibilité, moindres charges, apprentissage piloté par les entreprises, pas d’ISF, fiscalité favorable des transmissions – d’où pérennité des entreprises, d’ou émergence d’entreprises privées moyennes et grandes conquérantes – consensus politique réaliste… Rien de miraculeux, mais un simple avantage comparatif qui fait toute la différence en … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Les conditions de la «concorde nationale»

S’il veut vraiment contribuer à la concorde nationale, sans rechercher les « combinaisons » politiques, comme il l’a dit le 17 décembre, Hollande doit d’abord nous dire s’il s’adresse désormais à la seule opposition parlementaire, s’érigeant alors en chef naturel de l’UMPS, devenue LRPS, ou si, comme c’est son devoir, il prêtend s’adresser à tous les Français, y compris les 6 820 000 d’électeurs du Front National du 2ème tour des dernières élections régionales. Tout indique évidemment que le chef de l’Etat est dans le schéma de hypothèse première. Si l’enjeu des prochaines primaires de l’opposition est de désigner le candidat ayant les meilleures chances d’affronter Marine Le Pen le 7 mai 2017 (puisque toutes les études la donnent désormais présente au 2ème tour), sur ce critère, les électeurs de droite pourraient ne … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Un système politique inefficace et profondément injuste !

A quatre semaines des élections régionales, résumons ce que nous disent les études d’opinion prédictives, ces fameux « sondages » : le Front National arriverait en tête, ou en deuxième position, dans quasiment toutes les 13 régions, s’affirmant ainsi comme la première force politique française du moment, et, néanmoins, il n’est pas acquis qu’elle gouvernera une seule région. C’est évidemment profondément injuste et de nature à heurter le plus élémentaire bon sens. On dira : « c’est la loi électorale ». Et la loi, c’est la loi ! Mais on n’a pas oublié que cette loi électorale, spécifique à cette collectivité territoriale, a été plusieurs fois modifiée, non seulement pour permettre l’émergence d’une majorité, quand bien même les électeurs se seraient dispersés entre plusieurs listes de force comparable, c’est « la prime majoritaire », mais c’est surtout la possibilité … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France