Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Monde

Il doit y avoir des limites à la liberté de circulation des personnes.

Si «les Anglais» (comme disait le général de Gaulle, qui ignorait «les britanniques»…) veulent rester dans le marché unique européen, sans être membre de l’Union, tout comme les Norvégiens, ils devront non seulement payer une contribution, mais aussi accepter les quatre «libertés» qui fondent ce marché unique, à savoir : la liberté de circulation, sans droits de douanes, des marchandises ; la liberté des services, y compris des «plombiers polonais» ; la liberté de circulation des capitaux ; et la liberté de circulation des personnes.  Telles sont les conditions exposées le 29 juin à Bruxelles par le Président François Hollande. C’est évidement la liberté de circulation des personnes qui pose le plus de problèmes, et pas seulement aux électeurs britanniques !… Le droit d’aller et de venir est un droit naturel de … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, brexit, France, Monde

Daesh, l’Hydre que nous avons engendrée…

L’expédition militaire d’une coalition de pays occidentaux (France exceptée) a tourné au fiasco que l’on sait en Irak. Plus personne (à l’exception de M. BH Lévy) ne défend l’intervention en Libye.Qu’allions-nous nous mêler des affaires de la Syrie, dont le retour au calme, en 1970, n’était du qu’à la poigne, souvent sanglante, du clan Assad ? Depuis un siècle l’impérialisme, cette doctrine vieille comme le monde «civilisé», n’a que des échecs à son palmarès. Et pourtant elle continue d’inspirer à peu près toutes les classes dirigeantes. Au nom du danger révolutionnaire pour les Etats-Unis, de la protection de leur zone d’influence pour les Soviétiques puis les Russes. Au titre des droits de l’homme et de la supériorité urbi et orbi de la démocratie pour l’Europe… (D’une Europe qui se garde bien de … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde

Les taux d’intérêt bas ne sont pas la solution, c’est le problème !

Les performances de l’économie française seraient au moins aussi bonnes – et non pas plus mauvaises – que celles de ses voisins et principaux concurrents, si les entreprises n’y souffraient pas de charges et de contraintes spécifiques. Issues d’une idéologie partageuse et raboteuse. C’est aujourd’hui une affaire entendue. Tous le monde «parlant» est d’accord là-dessus, même François Hollande et Manuel Vals, à l’exception notable d’un petit carré où se retrouvent Martine Aubry et Jean-Luc Mélonchon. Souvent appuyés – hélas ! – par Marine Le Pen. Mais qui n’est pas frappé, au-delà des frontières hexagonales, par la langueur généralisée de l’activité économique mondiale, qui n’est même plus entrainée, aujourd’hui, par le rattrapeur chinois ? Cette situation n’a pas échappé aux observateurs professionnels de la chose. Mais comment l’expliquent-ils ? Par des fariboles ! La plus … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde, taux d'interet

Crise de l’euro : une chance pour une autre monnaie !

Il n’est pas certain que les anciens Grecs aient inventé la démocratie, mais il n’est pas contesté que les changeurs du Pirée, ou «trapézites», soient historiquement parmi les premiers banquiers. La question posée par la décision prise par les dirigeants d’Athènes de rompre les négociations avec les gnomes de Bruxelles n’est donc pas tant de savoir comment les Grecs vont faire pour vivre hors de la zone euro, mais plutôt qu’elles sont les chances de survie de celle-ci. La Grèce est entrée dans l’euro le 1er janvier 2001. Le 31 décembre de l’année précédente leur monnaie valait 340,75 GRD pour un euro. Comme les anciens billets ont cessé d’avoir cours légal, le gouvernement Tsipras va devoir dare-dare en réimprimer. Mais rien ne presse : la Banque Centrale européenne continue provisoirement à alimenter … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, Monde

Petite observation sur l’élection présidentielle américaine.

Pour les élections à la Chambre des représentants, les Républicains l’emportent dans une majorité d’Etats. On eut donc dire que les Républicains sont majoritaires aux Etats-Unis. Pourtant M. Obama est réélu président. On en déduit donc qu’il a été un meilleur candidat que son challenger, très bon lui aussi, mais inférieur quand même sur la ligne d’arrivée. En tout cas, même avec un président démocrate (façon centriste européen), l’Amérique reste ancrée à droite. Et le parti républicain, même sans la Maison Blanche, demeure le 1er parti américain. … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, Monde

Supervision bancaire européenne : c’est pas ça qui va relancer la croissance !

En confiant à la BCE le soin de surveiller 6000 banques européennes (y compris hors zone euro), soit directement soit par l’intermédiaire des organismes nationaux existants, les eurocrates s’imaginent qu’ils vont améliorer la crédibilité de tous ces établissements, y compris de ceux qui, par exemple en Espagne, semblent nécessiter des recapitalisations, qui ne peuvent être fournies que par la solidarité (et de nouveaux emprunts…). Et qui dit solidarité veut dire concours des plus riches vers les plus pauvres, des plus solides vers les plus faibles, de l’Allemagne et autres pays sérieux du nord de l’Europe, vers les pays du «club Med’». La principale décision du sommet européen d’hier 18 octobre 2012 ressemble à une fuite en avant. Les banques qui ont trop prêté aux Etats, ou à des clients insuffisamment solvables, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde

Déconnecter la finance et l’économie.

Les dernières décisions de la Banque Centrale européenne, le 6 septembre, puis de la Federal Reserve américaine, le 13 septembre, ont été saluées par les marchés financiers : baisse des taux pour les dettes souveraines des pays insolvables et hausse des cours pour les actions, en particulier celle des banques et autres institutions financières. Ces décisions peuvent se résumer ainsi : davantage d’argent gratuit pour les banques, encouragement au laxisme des Etats, et monnaie de singe pour tout le monde ! Le monde est malade de son addiction au crédit. Les hautes autorités de la BCE et de la FED savent mieux que personne qu’il est même sub-claquant. Mais ils pensent qu’ils ne peuvent rien faire d’autre que d’augmenter encore les doses de morphine inoculées sans discontinuer au malade, qui, du coup, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde

Le bilan catasthrophique de 40 ans de monnaie fondante.

L’histoire de l’humanité, depuis le premier jour, est celle d‘un combat permanent et sans merci avec d’un coté les inventeurs, les créateurs et les entreprenants, qui la font avancer, et en face des parasites et des esprits malfaisants, qui s’échinent à entraver ce progrès. Et, entre ces deux groupes, il y a le plus grand nombre des hommes, qui s’imaginent que la paix est possible entre ces forces parfaitement irréconciliables… Quand les taux de croissance sont en berne, on pourrait croire que les forces du progrès sont en roue libre. Ou qu’il y aurait une loi naturelle impliquant une sorte de baisse tendancielle du taux de  croissance, succédant à cette fable sur la baisse du taux de profit en régime capitalisme, si chère aux marxistes. Il n’en est rien. C’est exactement l’inverse … Lire tout l'article »

Classé dans : Monde

Le marché libre : pour sortir de la crise financière mondiale.

La découverte la plus extraordinaire de la science économique est sans conteste possible celle de la fixation des prix sur des marchés libres. Sans experts. Sans commissaire au peuple. Tous les économistes dignes de ce nom n’ont eu ensuite, après Adam Smith, qu’à faire la démonstration, au cas par cas, de la supériorité de cette cette libre fixation par rapport à tout autre mode administré. Il faut aller en Corée du Nord pour trouver des soi-disants économistes contestant cette supériorité. Partout ailleurs on l’admet. Plus ou moins… Et on l’étend à toute la sphère économique, ou pas… C’est ainsi que la fixation autoritaire des salaires est devenue anachronique. Sauf en France. Mais beaucoup d’autres prix, pour être vrais et efficaces, doivent aussi être librement déterminés par les marchés. Exemple des taux d’intérêt. Et, à cet égard, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, Monde

Steve Jobs a fait avancer l’humanité !

Steve Jobs a fait avancer l’humanité !

La réussite de Steve Jobs, mythique fondateur et patron d’Apple, démontre son génie. Dans l’histoire des faits économiques contemporains, un seul homme semble avoir eu, peut-être, une telle importance : Henry Ford, un siècle plus tôt. Le livre* que lui a consacré Walter Isaacson est parue dans les semaines qui a suivi le décès de l’intéressé. En effet, ce travail, autorisé par le sujet, était alors presque terminé. 40 interview avaient été menés pour ce faire avec … Lire tout l'article »

Classé dans : En librairie/au cinéma, France, Monde