Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Articles taggés avec"dette publique"

Pour une bonne gouvernance de la France : plutôt François Fillon.

Quelques jours avant le 23 avril 2017, 1er tour de l’élection présidentielle, quatre candidats seraient, selon les sondages, dans une quasi égalité d’intentions de vote.  Cette situation inédite n’est évidement pas de nature à renforcer l’autorité de celui qui sortira vainqueur le 7 mai. Et laisse craindre les 11 et 18 juin, après les élections législatives suivantes, une Chambre des députés sans majorité claire. Tout se passe comme si, depuis 30 ans, chaque nouvelle élection présidentielle était le fruit d’un débat de plus en plus médiocre, avec, en conséquence, la désignation d’un chef d’Etat dont l’autorité est plus faible, sa vision plus courte… Remarquons d’ailleurs que la plupart des réformes constitutionnelles et, plus largement, celles qui ont modifié le fonctionnement de la vie politique – lois électorales, statut des élus… – ont toutes … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France

Les marchés partent à l’assaut des déficits publics.

Plus personne ne croit que les dettes accumulées par les Etats seront un jour remboursées. En tout cas intégralement. Aux échéances contractuelles. Et sans dévalorisations, qu’elles soient négociées ou résultant d’un processus inflationniste. Qui dégénérerait certainement en hyper-inflation. Or tous les mécanistes de «solidarité» et de mutualisation n’y feront rien, à partir du moment où ils sont eux-mêmes financés avec de l’argent que les décisionnaires ne peuvent qu’emprunter, ajoutant de la dette à la dette… (notre dernière chronique) Telle est la toile de fonds du dévissage général des places financières mondiales de cette semaine du début du mois d’aout (avec des pertes moyennes comprises entre 15 et 20%…) Ceux qui, en France, pensaient encore pouvoir reculer l’échéance du grand retournement, espéraient avoir un an devant eux (échéance présidentielle française), quelques mois (départ de … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, France, Monde

La dette publique est «dégueulasse» !

L’histoire ne pourra que stigmatiser les responsables politiques – en même temps que  les oligarchies qui les soutenaient – qui ont engagé leurs pays dans un processus funeste d’endettement inconsidéré et parfaitement irresponsable. Opprobre qui inclura, évidemment, toutes les «garanties» qu’ils ont cru devoir accorder à des entreprises imprévoyantes, banques, organismes de crédit hypothécaires…, pour la raison vraie qu’ils étaient liés les uns aux autres par une connivence mafieuse ! Car ce sont bien les gouvernants de l’Irlande, du Portugal, de la Grèce – et non pas l’Euro, le FMI, ou les citoyens de ces pays – qui sont les responsables des crises qu’ils subissent, déclenchées par leur incapacité à gérer l’argent public en bons pères de famille, leur addiction à l’emprunt. On peut bien dire : «les créanciers sont méchants». En vérité, … Lire tout l'article »

Classé dans : A la une, budget de l'Etat, France

Le piege de la dette publique française

Lundi dernier 11 juillet 2010, François Baroin présentait à l’Assemblée Nationale les orientations budgétaires du gouvernement pour la période 2011-2013. Il a confirmé que la consigne était désormais un gel en volume des dépenses publiques. C’est exactement ce que notre association réclame depuis dix ans… (Si nous avions appliqué cette règle depuis 10 ans, le budget de l’Etat serait en excédent, au lieu d’être en déficit de quelque 142 milliards en 2009. L’année dernière 40% des dépenses de l’Etat n’étaient pas financées, si ce n’est par l’emprunt) Mais ce gel comportera deux exceptions : les pensions de retraites prises ne charge par le budget, et les dépenses liées aux remboursements d’emprunts. S’agissant du coût des pensions, on sait qu’elles représentent le tiers de la charge financière d’un fonctionnaire. Pour stabiliser ce poste il faudrait … Lire tout l'article »

Classé dans : budget de l'Etat, France

Les déficits sont des impots ! Et les plus honteux…

Aussi bien le Président de la République que son Premier Ministre, depuis le premier jour de leur entrée en fonction, répètent, inlassablement, qu’ils n’augmenteront pas les impots ! Que les prélévements obligatoires n’augmenteront pas ! Dans la droite ligne de cette promesse, le Président de la République a annoncé aujourd’hui les modalités de la mise en place de la « taxe carbone », et sa compensation intégrale en diminutions de recettes de diverses sortes. Nous, Contribuables Associés, ne pourrions que nous réjouir de cette promesse, … si celle-ci n’était pas outrageusement mensongère !… Pour l’année en cours, les prélévements obligatoires, mesurés par les impots, taxes et cotisations éffectivement payés par les Français, vont même probablement diminuer, du fait de la crise et des moindres rentrèes fiscales quand celles-ci sont liées à l’activité économique. Mais, dans le même temps, le … Lire tout l'article »

Classé dans : budget de l'Etat, France