Articles

Le Journal d'Alain Dumait » Articles taggés avec"Le Pen"

Nicolas Sarkozy : le bon choix pour la France

On peut supposer que le choix du 6 mai est assez simple pour 57 % des électeurs qui, le 22 avril, se sont prononcés soit pour Nicolas Sarkozy, soit pour Ségolène Royal. Il est encore assez simple pour les électeurs des sept autres candidats, totalisant ensemble 13 % des suffrages qui, dès le dimanche soir ou dans les jours qui ont suivi, se sont clairement prononcés pour l’un ou l’autre des deux champions. Ce sont donc les électeurs de François Bayrou, de Jean-Marie Le Pen et de Frédéric Nihous qui, au total, représentent 30 % des suffrages exprimés, qui vont faire la différence. Ayant voté, en ce qui me concerne, au premier tour, pour Jean-Marie Le Pen, je comprends fort bien les réticences de ceux qui, ayant fait le même choix, … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Sanctionner au premier tour le bilan des 30 dernières années

  Mes chroniques des 26 janvier (« je crois que je vais voter cette fois encore pour Jean-Marie Le Pen, s’il obtient les parrainages dont il a besoin ») et de la semaine dernière (« …Je préfère donner ma voix à Jean-Marie Le Pen »), m’ont évidemment valu un certain regain de correspondances. Il y a tout d’abord ceux qui voteront pour Sarkozy dès le premier tour, comme Claude H., parce que « il ne faut pas prendre le risque d’éparpiller nos voix » ou comme Jean B., qui précise : « Il est loin d’avoir toutes les qualités et certaines de ses prises de position ne me conviennent pas plus qu’à vous. Il est bien probable qu’avec lui nous sortions bien peu du système actuel. Mais avons-nous un autre choix ? Pendant ce … Lire tout l'article »

Classé dans : France

Nouvelles perspectives de « l’entente à droite »

Le cadre institutionnel de ces élections présidentielles de 2007 est, à un poil près, le même qu’en 2002. Les deux seuls changements concernent d’une part la période laissée aux candidats pour récolter les 500 signatures de parrainages qui leur sont nécessaires pour pouvoir être enregistrés par le Conseil constitutionnel, qui passe de trois à quatre semaines, et, d’autre part, l’affichage des dits parrainages, qui ne portera plus désormais sur la totalité de ceux-ci, mais seulement sur 500, tirés au sort. Le premier est favorable à tous les candidats. Le second est neutre, sauf pour le seul candidat ostracisé par les médias, Jean Marie Le Pen, qui avait demandé l’anonymat des parrainages. L’état de l’opinion, tel qu’il est mesuré par les sondages, est très différent. L’adage longtemps en vigueur selon lequel « … Lire tout l'article »

Classé dans : France